Coumba Sidibé, 62 ans, épouse Ouza Diallo: « J’ai vendu du charbon pour…

Coumba Sidibé, 62 ans, épouse Ouza Diallo: « J’ai vendu du charbon pour nourrir ma famille »

Coumba Sidibé, épouse de Ouza Diallo, livre ses confidences lors d’un entretien avec « L’Observateur » où elle est interrogée sur sa vie de couple avec le papa de la chanteuse Adiouza. A cette occasion, elle a évoqué ses années de galère.

« C’est chez mes beaux-parents que j’ai découvert les joies du mariage. Je n’ai jamais eu de problèmes avec eux. Nous entretenions d’excellentes relations. Je m’occupais de mes beaux-parents et j’allais à la cuisine comme toute bonne bru. C’est à leur décès en 1981, alors que je portais mon 3e enfant que j’ai commencé à souffrir dans mon ménage. Le conte de fées s’est dissipé à leur disparition », confie t-elle avant de poursuivre : « Ouza était tout le temps en bisbille avec le gouvernement de Senghor. Ce n’était pas vraiment pas intéressant. il se retrouvait sans le sou et nous avions 3 enfants à nourrir et élever ; j’ai abandonné mes études pour pouvoir travailler et soutenir mon époux. J’achetais des pastèques, de l’huile de palme, du lait caillé et des tomates que je revendais dans les hôtels et à des particuliers. Beaucoup de ses amis lui avaient tourné le dos. Face aux difficultés de son orchestre, la plupart de ses musiciens sont allés chercher un autre gagne-pain ; C’était très dur et je me suis reconverti dans le management. Je fus pendant des années le manger de mon mari »

Mais, face aux difficultés Ouza dut renoncer à la musique pour se reconvertir en mareyeur

« Une fois, il n’a pu avoir du poisson. Et, il a chargé la camionnette de charbon. A son arrivée, je me chargeais de l’écouler. Quand ma mère l’a su, elle est rentrée dans une colère noire, et pour me décourager, elle me surnomma ‘Diallo keurigne’ », dit-elle

Ilovesenegal.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.