Affaire Guy Marius Sagna: le nouveau dérapage choquant de Me El Hadji Diouf

«Quand on va se battre devant les grilles du Palais contre une Garde rouge, on doit vous tirer une balle et vous tuer », voilà les propos de l’avocat, Me Elhadji Diouf qui vont de frustrer les souteneurs de l’activiste Guy Marius Sagna. En effet, sur les ondes de la RFM, l’avocat a estime que Guy Marius Sagna a lourdement fauté et mérite de rester en prison.

« Ceux qui disent que Guy Marius Sagna a été arrêté parce qu’il manifestait contre la hausse du prix de l’électricité ne disent pas la vérité. Il a commis une infraction et cela n’a rien à voir avec l’augmentation du prix de l’électricité. Quand on va se battre devant les grilles du Palais contre une Garde rouge, on doit vois tirer une balle et vous tuer », a soutenu Me Diouf, estimant que c’est la loi qui le dit.

L’avocat a accusé Guy Marius Sagna d’être membre d’un parti politique qui a perdu l’élection présidentielle du 24 février dernier et voudrais alors, suite à cette défaite, gêner la gouvernance de Macky Sall. « Il doit aller en prison. Pourquoi devrait-on le libérer ? Il doit y rester ».

Pour rappel, fin novembre, le célèbre activiste, Guy Marius Sagna, un universitaire et cinq autres jeunes, dont des étudiants, ont pris part à une manifestation non-autorisée devant la Palais, pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité qu’ils jugent injustifiée.

Les autres manifestants ont été libérés, après des semaines en prison. Mais l’activiste Guy Marius Sagna, est le seul à rester en détention depuis plus de deux mois. Des organisations de défense de droits de l’Homme ont dénoncé son maintien en prison et ont exigé sa libération. Ses avocats ont déposé trois demandes de liberté provisoire qui ont toutes été rejetées par le Doyen des juges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.