SITUATION EN GAMBIE : Face aux menaces d’attaque imminente de la CEDEAO, Jammeh se résigne et accepte de partir d’ici ce soir

Plus on avance en Gambie, plus les choses se compliquent pour Yaya Jammeh. Une source officielle a expliqué à Dakaractu qu’hier lorsque les avions de chasse nigérians ont survolé Banjul et le palais du fils de Kanilaï, celui-ci a eu peur et a appelé dare-dare les présidents Alpha Condé et Mohamed Aziz pour une nouvelle négociation.
Ils ont accepté et ont rallié Banjul ce matin en demandant à la CEDEAO de suspendre l’intervention militaire.
Ayant passé la journée à négocier avec Jammeh, les présidents font tout pour le raisonner. Après avoir demandé la non confiscation de ses biens et son absolution, la CEDEAO a rejeté la requête. Pris de peur, Jammeh revoit ses exigences à la baisse et demande juste une déclaration de la CEDEAO. Pour cette requête aussi, le refus est catégorique. Mieux, la CEDEAO a menacé Jammeh en lui signifiant que s’il n’est toujours pas attaqué c’est par respect aux deux présidents qui se trouvent dans son palais. Mais dès qu’ils auront quitté le palais de Banjul, 30 minutes plus tard, Jammeh sera attaqué et délogé. Il pourrait abdiquer dans la soirée devant la fermeté de la CEDEAO et de la communauté internationale.
Nous y reviendrons

DAKARACTU

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *