Référendum : Les interdictions d’Abdoulaye Daouda Diallo

Abdoulaye Daouda

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a pris deux arrêtés en prélude à l’élection référendaire de dimanche.

L’arrêté n° 04521 du 18 mars 2016 dispose qu’« il est formellement interdit le port d’armes, de munitions et d’explosifs durant la période allant du 18 mars au 17 avril 2016 ».

Quant à l’arrêté n° 04522 du 18 mars 2016, il interdit formellement « de procéder à la vente au détail de carburant durant la période allant du 18 mars au 17 avril 2016 ».

« Tout contrevenant à ces dispositions réglementaires, fera l’objet de l’application stricte des sanctions prévues à cet effet », menace le ministre.

Les autorités administratives, le haut Commandant de la Gendarmerie nationale et le Directeur Général de la Police Nationale sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution correcte de ces mesures.

 

Auteur: seneweb

1 Comment

  1. Mooo

    mars 20, 2016 at 8:24

    Abdoulaye Daouda Diallo à visiblement beaucoup d’interdits ! Moi par exemple je n’avais pas voté en 2012 et voilà je suis interdit de vote aujourd’hui lors du référendum.Est cela la démocratie ??? Nous organiser un référendum ridicule comme ça et dans la précipitation où beaucoup de sénégalais qui n’avaient pas pu voter en 2012 sont exclu de ce référendum.J’ai comme un pressentiment que Maky va beaucoup faire souffrir les sénégalais avant de quitter le pouvoir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *