MAME COUMBA MBAYE CHANTEUSE: La digne héritière de feu Ablaye Mbaye

Elle est jeune mais a la lourde mission de continuer l’œuvre de feu Ablaye Mbaye. Petite sœur de ce dernier, Mame Coumba Mbaye devra porter ce lourd héritage.

 

‘’Eumbeu diourome nienti weer ci say nawlé, di niane yalla dome bou goor mu meye lako, mou nieuw ak lagom nga nangou yaye, yaay diouliit piir‘’ (ndlr enceinte pendant neuf mois, tu as prié pour avoir un garçon, Dieu a accepté tes prières en te donnant un fils mais un fils aveugle et tu as accepté mon handicap). Quand Ablaye Mbaye chantait cela dans ‘’Yaay magg na’’, beaucoup ne savaient pas que sa mère a dû vivre une telle épreuve deux fois. La cadette des Mbaye, Mame Coumba elle s’appelle, est venue au monde sans voir la lumière du jour comme son frère. Cependant, les deux ne partagent pas seulement ce handicap. Tous les deux ont de belles voix et une technique vocale particulière. D’ailleurs, ce sont les deux seuls de la famille Mbaye à chanter.

‘’Mon père ne chantait pas et ma mère non plus ne chante, il n’y a qu’Ablaye et moi qui sommes devenus artistes’’, confie sur un ton timide Mame Coumba Mbaye. Enfant, elle aimait aller aux séances de jeux de faux lions organisées dans son quartier. Elle faisait partie de la cohorte d’enfants qui n’achetaient jamais de tickets et aimaient que le ‘’gaindé’’ leur coure après. Mais elle ne s’en sortait jamais car le faux lion l’attrapait toujours et lui demandait après de chanter. Elle s’est alors découvert des talents de cantatrice. Depuis, elle n’a pas lâché le micro même si elle n’a pas réellement entamé une carrière professionnelle. A part quelques duos faits au cours de soirées privées, elle n’a jamais vraiment travaillé avec des artistes.

‘’Je devais assurer les chœurs pour Ablaye, malheureusement il est décédé avant qu’on le fasse. Je vais souvent dans les soirées organisées par les artistes et je chante avec eux mais je n’ai pas encore enregistré avec un d’entre eux en studio’’, déclare-t-elle.  Cependant, cela ne signifie pas qu’elle n’a pas d’expériences. En sus de chanter dans des cérémonies comme les baptêmes ou les mariages, elle a participé à l’émission ‘’Relève bi’’.

Cette dernière était une initiative du producteur Pape Cissé et qui était diffusée sur la télévision futurs médias (TFM) en 2011. Elle n’a pas gagné le grand prix mais est allée jusqu’en finale. Ce qui lui a permis d’enregistrer un single. Une chanson qu’elle a dédiée à sa mère et qu’elle compte reprendre pour y intégrer quelques couplets dédiés à son défunt grand frère. ‘’J’avoue qu’Ablaye n’aimait pas me dire ce qu’il pensait réellement de mes performances vocales. Mais il appréciait ce que je fais puisqu’il m’a invité à faire les chœurs dans son album. On a chanté aussi ensemble ‘’yaay magg na’’. C’est grâce à ce duo live qu’on a fait lors d’une de ses soirées que beaucoup m’ont connu et ont su que je suis sa sœur’’, indique-t-elle.

Fan d’Assane Ndiaye

A 24 ans, elle a oublié ses propres rêves et porte ceux de son frère. ‘’Ablaye disait tout le temps qu’il voulait réussir pour soutenir notre mère. Il n’est plus là ; c’est à moi de le faire’’, dit-elle fièrement. C’est pourquoi elle souhaite que ceux qui soutenaient son frère lui donnent un coup de main afin qu’elle réalise ce vœu. Elle a déjà un répertoire lui permettant de faire un album. Et a le génie de son frère. ‘’Je n’écris jamais mes textes. Il me suffit d’être devant un micro, d’avoir un thème pour que les phrases se forment. J’ai beaucoup de chansons en tête que je n’ai jamais écrites’’, fait-elle savoir. Des textes qu’elle poserait facilement sur des notes acoustiques. C’est son air préféré. Elle aime aussi la musique d’Assane Ndiaye. D’ailleurs, elle va souvent aux soirées du lead vocal du groupe Ngeuweulgi.

BIGUE BOB

enqueteplus.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *