Le Procureur réclame la confiscation des 13 milliards d’Aïda Ndiongue

Le parquet ne veut pas simplement qu’Aïda Ndiongue écope d’une peine de 5 ans ferme. Il veut également la confiscation du montant de 13 milliards de F CFA appartenant à Aïda Ndiongue. Selon le parquetier, il s’agit d’une somme de plus de 10 milliards représentant un bon de caisse déposé à la Cbao. D’après les renseignements du parquetier, il s’agit du bon que la Cbao n’a pas voulu libérer au motif qu’il s’agissait d’un prêt, une somme qui a généré des intérêts estimés à près de 6 millions.
Il y a également un montant de 1 milliard débloqué et déposé à la Caisse des dépôts et consignations et enfin le montant de 2 milliards 240 millions représentant un virement fait dans le compte de l’entreprise Walo service appartenant à Aïda Ndiongue. Le parquet veut que toutes ces sommes soient confisquées. Le juge rendra son verdict le 5 avril prochain. Aïda Ndiongue et ses co-prévenus, rappelons-le, sont poursuivis pour escroquerie portant sur des deniers publics. Jeudi dernier, dans son réquisitoire, le procureur général avait requis 5 ans d’emprisonnement ferme avec une amende de 3 millions de F CFA pour chacun. Quant à l’agent judiciaire de l’Etat, il a réclamé des dommages et intérêts d’un montant de 25 milliards de F CFA
Auteur: seneweb News

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *