La grande sœur de la fiancée de Samba Sow apporte des précisions sur l’affaire du mariage

L’affaire du meurtre de Fatoumata Makhtar Ndiaye est loin de connaitre son épilogue. Depuis samedi dernier, jour du crime, les informations sur le présumé meurtrier, sur sa victime ou en encore sur sa fiancée, fusent de partout. SeneNews a encore effectué un déplacement à Pikine, cette fois ci, en allant à la rencontre de la famille de samba Sow et de celle de la jeune Mb. Fall, sa fiancée.

C’est dans la tristesse, la désolation et la surprise totale que les membres de la famille de Samba Sow nous ont accueillis, ce matin, vers les coups de 12 heures. Ils sont encore sous le choc. « La famille de Fatoumata Makhtar Ndiaye n’as pas perdu, c’est nous qui avons perdu une mère, une tante, une amie. Fatoumata était tout pour nous. Elle ne quittait pas la maison. Certes elle a connu ma mère à travers la politique, mais elles sont devenues par la suite plus que des camarades de parti. Elles partageaient tout », a laissé entendre P. Bâ, fille de Fatou Sow, la tante à Samba Sow et amie de la défunte.

Se prononçant sur son cousin, la jeune fille dans une voix tremblante a confié : « Samba nous a tous surpris. Il a vécu longtemps dans cette maison avec nous. Après le décès de sa mère, il était tombé malade. Son père l’a alors emmené à ma mère qui s’est occupée de lui jusqu’à sa guérison. Samba était calme et paisible. Je me rappelle bien le jour du décès de son père, il pleurait comme un enfant. On le disait même qu’un homme ne doit pas pleurer ainsi. Il est orphelin de père et de mère. Durant tout son séjour ici, il n’a jamais commis de délit. Il est chauffeur de profession. Samba est mouride et il était même « Izbou ». Il ne portait que des grands boubous. C’est après que ma mère l’ait recommandé à Fatoumata Makhtar Ndiaye pour qu’il devienne son chauffeur, qu’il a commencé à changer d’accoutrement. Il devait désormais s’habiller en fonction du milieu qu’il venait d’intégrer (Chauffeur au Conseil économique, environnemental et social). Tout allait très bien entre lui et tata Fatoumata. Je ne sais pas qu’est ce qui l’a poussé à commettre cet acte horrible. »

P. Ba a par ailleurs soutenu que Samba n’avait pas prévenu sa tante Fatou Sow de son projet de mariage. «Ils se sont même disputés sur ce sujet car ma mère a appris de la rue ce projet de mariage».

« Tout ça c’est à cause de ce fameux projet de mariage. Si Samba savait qu’il allait subir un tel sort, il aurait préféré rester célibataire durant toute sa vie, que de s’engager dans ce projet de mariage qui a abouti à cette triste situation », lance désespérément une tante du présumé tueur.

De son côté, la famille de la fiancée de Samba Sow a apporté des précisions sur l’affaire du mariage qui devait avoir lieu. Les Fall ont également dit ce qu’ils savent du présumé meurtrier. Mb. Fall la fiancée ne se trouvant pas sur place, sa grande sœur K. Fall a accepté de nous parler. « D’abord je tiens à préciser que nous n’avons rien demandé à Samba. Quand ils ont manifesté le désir de se marier, nous avons demandé à Samba Sow d’envoyer ses parents, ce qu’il a fait. J’ai aussi entendu à travers la presse que le mariage était fixé au 29 septembre prochain, c’est une fosse information. La date du mariage était fixée au 26 septembre prochain. J’ai aussi entendu parler d’une dot de 300 000 F Cfa. Encore une fois nous n’avons rien demandé à samba Sow », a déclaré la dame sur un ton ferme.

S’agissant du comportement de Samba, les témoignages n’ont pas varié. « La dernière fois que nous l’avons vu, c’était jeudi soir. Il est sans problème. Il discutait et s’amusait avec nous. Il ne nous a jamais montré un quelconque défaut qui pourrait être à l’origine de ce qui vient de se passer. Nous sommes tous surpris.», a témoigné un membre de la famille.
senenews.com

Voici pourquoi Sadio Mané doit gagner le Ballon d'Or 2019 ➔

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *