[Gingembre littéraire] Rufisque, capitale de la culture : Les femmes écrivaines à l’honneur

La ville de Rufisque a été l’attraction du monde de la culture à l’occasion de l’organisation de la première édition décentralisée du « Gingembre littéraire », une rencontre culturelle initiée par le Sénégalais El Hadji Gorgui Wade Ndoye, PDG du magazine panafricain Continent Premier basé en Suisse.

Le vivre-ensemble vu par les femmes écrivaines

Le monde littéraire s’était donné rendez-vous mercredi soir dans la grande salle des Fêtes de la mairie de Rufisque qui a servi de cadre à la première édition du Gingembre littéraire en terre africaine. Après Genève, c’était au tour du Sénégal d’accueillir la rencontre qui a réuni la crème de la littérature sénégalaise, de la culture dans son ensemble. Artistes, musiciens, écrivains et cinéastes ont échangé au cours d’un panel sur le thème : « Le Vivre ensemble à travers les œuvres et le regard de femmes écrivaines et d’intellectuelles sénégalaises », lequel a vu les riches contributions de quatre grandes figures féminines, des incontournables de la littérature sénégalaise : Aminata Sow Fall, Rahmatou Seck Samb, Fatimatou Diallo, Mariama Ndoye, et Professeur Mamadou Dramé de l’Ucad.

« Sans le vivre ensemble, aucune société ne peut survivre », a souligné l’auteure de La grève des bàttu, qui s’est livrée à des confidences, des anecdotes qui par moments, ont tenu la salle en haleine. « Je n’avais jamais pensé être écrivain, quand j’ai écrit mon premier livre, ce n’était pas pour être écrivain », confie encore la lauréate du Grand prix littéraire d’Afrique noire.

Une expertise sénégalaise financée par des Sénégalais

Rufisque, une ville culturelle, a joué sa partition. « Rufisque est devenue ce soir le centre sénégalais de la culture, et dans toute sa diversité », s’est réjoui Gorgui Wade Ndoye qui a salué le travail abattu par le comité local d’organisation du Gingembre littéraire. « Ce sont les Sénégalais, une expertise sénégalaise, et un financement sénégalais qui a donné ce succès. A Genève c’est autre chose, la première édition surtout, mais ici, il y a plus… », a reconnu le journaliste accrédité auprès de l’ONU.

Gorgui Wade Ndoye et sa délégation feront cap sur Saint-Louis ce vendredi 8 novembre avant de terminer, à Dakar, le 14 novembre à Ejicom, par une séance de restitution des travaux des différents panels du gingembre littéraire.

L’évènement a vu la participation des artistes comme Gorgui Ndiaye, Ismaël Lô, la cantatrice Fatou Yelly Fall entre autres. Occasion saisie par Dr Abdourahmane Diouf (CIS), homme politique et fils du terroir, pour demander à ce que le Gingembre littéraire soit pérennisé à Rufisque.

Momar Mbaye

Revoir la réaction de Gorgui Wade Ndoye

La technique de Didier Drogba pour que Sadio Mané gagne le Ballon d'Or | Revue de presse ➔

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *