« Front Ñaani Bañna » : Thiat prend la défense de Fadel Barro et traite le…

« Front Ñaani Bañna » : Thiat traite le projet de constitution de « chiffon » et prend la défense de Fadel Barro

 

Le rappeur Thiat membre du « Front Ñaani Bañna » a indiqué en conférence de presse cet après-midi que le projet de révision soumis aux sénégalais par Macky Sall « n’est qu’un brouillon, un chiffon » pour valider son reniement. D’ailleurs, indique-t-il, le référendum de dimanche dernier ne devait même pas être appelé comme tel, puisque ne respectant pas les préalables à accomplir dans ces cas de figure. « Moi je ne l’appelle plus référendum, parce qu’il n’a jamais eu les préalables propres à cela. Le débat c’était sur le mandat, le débat donc dès le début a perdu sa quintessence. Macky Sall a essayé de faire valider son « wakh wakhète » par une frange de la population. Il dira aux Sénégalais demain nous avons fait du « wakh wakhète ».
« Notre Non est très clair, ajoutera t-il, répondant à une question des journalistes « on ne pouvait pas valider ce brouillon, ce chiffon de Macky Sall »
Le rappeur a tenu aussi à faire voir la différence sur cette consultation est d’autres élections ou il s’agit de faire valoir une représentativité. Prenant ainsi la défense de son camarade de mouvement Fadel Barro qui a perdu son bureau de vote dans la commune de Kaolack.
« Dimanche passé, Fadel Barro n’était candidat à rien du tout, qui a perdu quoi ? On n’était pas dans des élections de représentativité. Nous n’aspirons à prendre aucun pouvoir, nous sommes allés voter et dire Non à une proposition de loi ».

dakaractu

Les 10 footballeurs africains les plus riches de tous les temps ➔

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *