Fatou Dieng, meneuse des lionnes : « Tout faire pour ne pas revivre le scénario de 2011 »

Retournée en France cette saison après un passage dans le championnat local sous les couleurs de l’ASC Ville de Dakar, Fatou Dieng rebondit en Ligue 2 féminine française avec Aulnoye-Aymeries. La meneuse des « Lionnes » du basket parle de ses objectifs en club, avant de se pencher sur la sélection nationale qui devra défendre son titre en terre malienne comme en 2011.  

Fatou, après avoir passé une saison à l’ASC Ville de Dakar. Que penses-tu du niveau du basket local ?

J’ai été très agréablement surprise du niveau du basket local. Les équipes sont très bien préparées et le niveau individuel est intéressant. Et désormais plusieurs équipes sont capables de contester la suprématie du DUC comme mon ancien club la Ville de Dakar ou encore Saint-Louis Basket Club, Jaraaf. La présence de plusieurs internationales contribue à faire monter le niveau.

Pourquoi avoir choisi de retourner en France vu que ton coach en club et le même en sélection ?
J’étais très heureuse de découvrir le championnat sénégalais ça aurait été un manque dans ma carrière si je n’y avais jamais joué. Avant de revenir en France j’en avais parlé à coach Tapha qui m’a donné son aval pour revenir en France.

La France t’offre plus en termes d’avantages ? 
C’est sûr qu’au niveau financier la France offre des conditions avantageuses mais la ville de Dakar m’avait mise dans d’excellentes conditions durant ma saison, d’ailleurs je leur en remercie tous.

Quels sont tes objectifs sous tes nouvelles couleurs ?
Mes objectifs sont ceux du club c’est-à-dire assurer le maintien et accrocher une place en play-offs pour la montée en LFB (ndlr : première division).

Est-ce que tu penses à l’Afrobasket 2017 qui se tiendra au Mali ?
C’est évidemment dans un coin de ma tête et si je pense d’abord à bien finir la saison avec mon club. J’espère faire partie de la sélection qui défendra les couleurs du Sénégal au Mali.

Le Sénégal a-t-il les moyens de conserver son titre ?
Je pense que la sélection a suffisamment de qualité pour faire bonne figure au Mali. En ce qui concerne la victoire, ça ne dépend pas que de nous mais du bon Dieu. Il y a de très bonnes équipes comme le Nigeria, l’Angola, Cameroun et le Mali qui viseront elles aussi la victoire.
En 2011, le Sénégal avait perdu son titre en terre malienne.

N’as-tu pas peur de vivre le même scénario ?
On fera tout notre possible pour ne pas revivre le même scénario.

Source : Terangasport

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *