Etats-Unis: avec Trump, pas d’Aïd el-Fitr à la Maison Blanche

Alors que les musulmans du monde entier fêtent la fin du ramadan, Donald Trump marque une nouvelle fois sa différence -certains diront sa défiance- vis-à-vis de l’islam. Si le président américain a publié dès samedi un communiqué pour adresser ses salutations chaleureuses, ni lui ni son administration n’ont jugé nécessaire d’organiser une cérémonie à la Maison Blanche. Cela faisant plus de 20 ans qu’existait cette tradition.

L’histoire raconte que c’est en 1805 qu’a eu lieu la première rupture de jeûne du ramadan à la Maison Blanche. Le président Thomas Jefferson profite alors de la présence d’un envoyé officiel de Tunis pour organiser un dîner à la tombée de la nuit, alors que les invités étaient en général conviés dès 15h30.

Bien plus tard, en 1996, c’est Hillary Clinton, alors Première dame, qui a institué la tradition de célébrer l’iftar [repas de rupture de jeûne] à la Maison Blanche. Trois présidents successifs avaient ainsi organisé ce moment de communion avec la communauté musulmane.

Quelques semaines après les attentats du 11 septembre 2001, George Bush avait maintenu l’événement, prononçant un discours dans lequel il insistait sur la distinction entre l’islam et la lutte contre le terrorisme, qu’il venait d’engager en Afghanistan.

Barack Obama avait ensuite, durant ses deux mandats, toujours affiché une solidarité très forte avec les communautés musulmanes.

Pour sa part, en campagne puis à la présidence, Donald Trump n’a jamais caché sa défiance. Le président souhaiterait empêcher l’entrée sur le sol américain aux ressortissants de plusieurs pays musulmans, et son communiqué pour le début du ramadan avait été jugé ambigu, puisqu’il n’avait pas pu s’empêcher d’y évoquer deux fois le terrorisme.

S’il a cette fois évité cette maladresse, il n’organisera pas de dîner à la Maison Blanche. Cette rupture avec deux décennies de tradition est un symbole de la relation complexe qu’il entretient décidément avec l’islam.

 

RFI

Toutes les preuves qui montrent que Sadio Mané méritait le Ballon d'or ➔

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *