Coumba Gawlo Seck : La Diva Africaine à la voix royale

Parler de Coumba Gawlo Seck relève presque du parcours de combattant tellement cette diva de la sono mondiale continue d’égrener des consécrations énormes de par le monde. Belle, attractive et scénique, elle est la seule chanteuse sénégalaise à avoir à ce jour obtenu un disque d’or. Son palmarès qui n’est pas des moindres témoigne de sa posture multidimensionnelle alliant défis musicaux et œuvres de bienfaisance. Chronique d’une icône planétaire au parcours atypique.
Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Et cette maxime sied bien à Coumba Gawlo Seck qui dès l’âge de 7 ans, a commencé à émerveiller son monde grâce à sa voix extraordinaire qui hypnotisait plus d’un. Issue de la grande famille des Gawlo, l’impératrice de la sono mondiale n’a pas attendu la dizaine d’années sonnante pour remporter le concours « Voix d’or du Sénégal ».Le processus enclenché, les producteurs commencent alors à se bousculer à ses portillons. Ainsi après plusieurs albums à son actif, Coumba a commencé à égrener des succès internationaux en partageant des plateaux avec des artistes de renommée mondiale qui la convoitaient. Ainsi de 1986 à 2001, l’cône de la sono mondiale a effectué un travail remarquable qui lui a valu des séries de consécrations à travers le monde. « Voix d’or du Sénégal » avec Soweto. « Etoile de la meilleure chanteuse moderne ». « Etoile de la meilleure production ». « Etoile du meilleur clip ».Et cerise sur le gâteau, en 1998, elle décroche brillamment un double disque d’or en Belgique et de platine en France. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, la star multidimensionnelle rengaine par le tube de l’été en France pour Pata-Pata en 1999.Et tel un château de cartes, ses consécrations tombaient à un rythme effréné. Fruit d’un travail impeccable et acharné qu’elle n’entendait guère troquer contre la fatalité. En 2001, elle obtient ainsi 3 « Koras Awards » comme « meilleure espoir féminine de la musique africaine pour Pata-Pata », « meilleure artiste féminine africaine pour Sa Lii Sa Lée » et enfin, « meilleure artiste de l’afrique de l’Ouest pour Sa Lii Sa Lée. (…).Pour le Kora Awards 2016, la Diva a aussi été nominée. En ce qui concerne son palmarès, elle s’est toujours engagée en faveur des plus déshérités, des enfants et des femmes. Un sacerdoce qui l’aura conduit à être nommée « Ambassadrice de bonne volonté du programme des Nations Unies pour le développement (Pnud).Et cet engagement indéfectible lui aura permis de parcourir le monde pour plaider la cause des sans-voix. Elle est aussi chef d’entreprise pour avoir mis sur pied une grande chaine de télévision et une bande Fm. C’est dire que Coumba Gawlo Seck au cœur éminemment béni constitue aujourd’hui une icône mondiale de la musique africaine. Ce Samedi au théâtre Daniel Sorano, elle a encore démontré ses talents d’impératrice de la musique africaine par une prestation hors du commun. Comme quoi, Coumba continue de combler le commun des mortels de la plus belle manière.
Amadou Sy pour DakarBuzz

1 Comment

  1. samy

    novembre 29, 2016 at 11:04

    LawLa thiat.machala.suma fan depuis emission Suzana.fr radio senegal.elle mérite plus.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *