Convoqué à la Dic ce lundi: Ce qui est reproché à Mouth Bane

Le coordonnateur de la Coalition doit déferrer ce lundi à une convocation de la Division des investigations criminelles (Dic) pour des propos tenus lors de l’émission “Diiné ak diamono” du jeudi passé.

Coordonnateur de la coalition “Jubanti Sénégal”, le journaliste Mamadou Mouth Bane est attendu ce lundi 29 février à la direction de la police judiciaire pour affaire le concernant. Pour l’heure, rien n’a filtré sur les motifs de cette convocation. Mais tout porte à croire que les propos qu’il a tenus dans l’émission “Diiné ak diamono” du jeudi 25 février dont le thème était “Référendum pour un oui ou pour un non: Les couteaux tirés ?” y sont pour quelque chose. En effet, invité à cette émission au même titre que Assane Dia de la coalition Macky2012, d’Abdourahmane Sow de COS/M23 et d’Ousseynou Goumbala du Grand Parti, Mamadou Mouth Bane a prêté au président de la République des ambitions inavouées. A l’en croire, le projet de réformes constitutionnelles qui sera soumis au peuple le 20 mars cache mal les intention du régime de dépénaliser l’homosexualité. Pour étayer son argumentaire, le journaliste invoque la visite de Barack Obama au Sénégal. “Croyez-vous que Macky Sall peut résister à Barack Obama ? Il ne faut pas se faire d’illusion. Ce que Macky Sall a dit publiquement n’a rien à voir avec les engagements qu’il a pris entre quatre murs. Les nouvelles réformes constitutionnelles sont l’occasion pour ce gouvernement d’aller vers la dépénalisation de l’homosexualité”, allègue-t-il, sans coup férir. Comme si cela ne suffisait pas, le coordonnateur de la coalition “Jubanti Sénégal” d’affirmer que la présidentielle ne se tiendra pas en 2019 comme déclaré par le chef de l’Etat lors de son discours du 16 février dernier. “Il ira aux élections en 2017 par la force sinon il aura affaire à nous”, a-t-il déclaré, d’un ton ferme. Un autre fait qui accrédite cette thèse, c’est la descente de la Dic à Walfadjri pour demander l’enregistrement de l’émission en question. En tout état de cause, Mouth Bane ne semble pas ébranlé par cette affaire. “Le projet de réduire l’Opposition à sa plus simple expression a été un grand échec, restent maintenant le harcèlement et l’intimidation parrain du reniement d’une parole donnée”, dénonce-t-il dans une déclaration politique. Il a également rappelé les menaces de mort dont lui-même, Abdou Karim Guèye et Cissé Madamel ont fait l’objet.

Buzz.sn

Top15 des footballeurs les plus riches du monde ! ➔

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *