Concours de beauté : Axelle Quenum, reine des écoles, Une élection contestée par le public

La 5ième édition de la Reine des grandes écoles a vécu ce samedi au Grand Théâtre. Axelle Murielle A. Quenum est sortie vainqueur après une rude sélection parmi 16 candidates. L’étudiante en Master 1 génie civil à l’Ipp, a séduit le jury au fil de ses différentes prestations : prestance, assurance et élégance. Son appropriation du thème développé : femme et numérique et son plaidoyer pour la protection de l’environnement lui ont valu d’être couronnée la Reine des grandes écoles 2016. Toutefois, le public a émis quelques objections.

C’est dans une salle comble et hyper rythmée du Grand théâtre, que le concours Reine des grandes écoles s’est déroulé ce samedi. 16 écoles étaient représentées ( Ndlr : Ipp, Itecom, Ism, Esp, Ipd, Estm, Afi, Sup de Co, Isja, Uien, Iface, Ifage, Cesag, Imes, Sup de Santé, Université du Sahel). Lors de leur premier passage en tenues traditionnelles, il s’agissait pour chacune des reines de montrer la richesse de sa culture. C’est ainsi que Axelle Murielle nous immergea dans la culture des peuples de l’Afrique de l’Ouest, tandis que Mariama Kanouté elle, gratifia le public d’une belle danse orientale. Lors de leur passage en tenue d’entreprise, il était question pour les différentes miss, d’aborder le thème femme et numérique. Sur ce point Gaëlle Mongo, l’une des membres du jury révèle que la candidate de l’Ipp s’est bien défendue.
«Elle s’est démarquée avec de bons arguments. Et nous avons noté qu’elle avait plus d’assurance. Nous avons remarqué qu’elle avait une bonne préparation. Elle s’est bien approprié le thème. On s’est dit qu’elle pouvait défendre le concours Reine des grandes écoles», a justifié l’animatrice à Vibe radio. Selon Mme Mongo, Axelle Murielle A. Quenum était la candidate qui répondait le plus aux critères de sélection fixés aux membres du jury : beauté du sourire, élégance, prestance, expression claire et intelligible. De même, pour les autres prestations Axelle a ébloui son public. Montrant ses talents de styliste, elle a pris des sachets plastiques pour confectionner une tenue à son mannequin. Il faut protéger notre environnement, exhortera-t-elle à cet effet.

Une élection contestée par le public
Le sacre d’Axelle Murielle A. Quenum n’a pas fait que des heureux. Dans le public le mécontentement se lisait sur le visage des fans de Mariama Kanouté. Pour certains le titre de Reine des grandes écoles aurait dû revenir à celle qui vient de l’Esp. «Elle le méritait plus», diront certaines langues bien pendues. Mariama Kanouté a été finalement élue première dauphine, tandis que Ines Charnelle Lowe de l’Ism, occupera la troisième place du podium. Mlle Murielle Quenum, étudiante en M1 génie civile gardera elle son titre de reine des grandes écoles. Toute humble elle exprimera sa joie d’être Reine 2016 des grandes écoles. «Je me sens honorée», a-t-elle réagi, après avoir remporté la coquette somme de 1 million F Cfa, offerte par la Confejes en même temps qu’une bourse d’étude en entreprenariat et plein d’autres lots.
Fière de représenter son école Mlle Quenum dévoile déjà son paquet de projets en tant que Miss. L’accès à l’eau potable dans les zones rurales est un des projets qui lui tiennent à cœur. «J’irai jusqu’au bout», dira-t-elle. Pour cette nouvelle Reine des grandes écoles 2016, à cœur vaillant, rien d’impossible !

Axelle Quenum
lequotidien.sn

Martin Braithwaite au Barça…. Voici les transferts les surprenants de ces dernières années

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *