Comment les 4 femmes receleuses ont été piégées, par Les hommes en bleu

ARRESTATION DE LA BANDE DE I. SARR A THIAROYE

 

Comment les 4 femmes receleuses ont été piégées

 

 

 

La gendarmerie de Thiaroye a mené de main de maître l’enquête qui a abouti à l’arrestation de la bande de I. Sarr avec un butin constitué d’appareils électroménagers, de denrées alimentaires, tissus etc., estimé à 7 millions Fcfa.«L’As» donne les détails de l’interpellation des quatre dames du gang, des receleuses prises à 3 h du matin au Môle 8.

 

 

 

La presse a largement fait état, la semaine dernière, de l’arrestation du gang de I. Sarr de la cité «Imbécile» à Yarakh qui cambriolait nuitamment des boutiques de denrées alimentaires, de tissus, d’appareils électroménagers. Ce qui n’a pas été dit, c’est comment les quatre receleuses ont été piégées comme des rats.

 

Lorsque les délinquants sont tombés dans la nuit du mardi au mercredi 11 mai, les gendarmes de la brigade de Keur Massar les ont interrogés sur l’identité des personnes qui les aidaient à écouler les produits volés. Ils ont balancé des femmes. A bord d’un véhicule banalisé, les pandores se sont rendus au Môle 8 du Port autonome de Dakar, à 3h 40 du matin. Ils avaient dans la voiture des denrées constituées de riz, du lait et des bonbonnes de gaz. Dès qu’ils se sont garés, une des suspectes s’est approchée d’eux et a demandé : «lo leen am tay» (qu’est-ce que vous avez aujourd’hui). Les hommes en bleu ont joué le jeu, montré la marchandise, négocié le prix… La femme a payé. Ils lui ont proposé, vu le poids des produits, de l’aider à les transporter. Elle leur a indiqué un véhicule garé non loin, où attendaient ses 3 complices.

 

Pour rappel, il s’agit d’un gang de 7 malfaiteurs. Les 5 (2 Sénégalais et 3 Guinéens) ont été pris et 2 autres sont dans le viseur des forces de l’ordre. Ils sont responsables depuis quelque temps, d’une série de cambriolages à Dakar et Thiès.  Avant de passer à l’acte, ils préparaient leurs coups à la cité «Imbécile» et faisaient un repérage des lieux. Armés de coupe-coupe, sabres, armes à feu, ils tenaient en respect les gardiens des commerces qu’ils trouvaient sur leur chemin. Le chef du gang I. Sarr a expliqué qu’ils ne laissaient aucun détail au hasard. Ils avaient toujours recours à un taxi pour le transport les marchandises. Le butin saisi est constitué principalement d’antennes Hdtv, de téléviseurs à écran plat, d’ordinateurs, de cartes de recharge de crédit, de coupures de tissus, de sacs de riz et de denrées alimentaires.

 

Hadja Diaw GAYE (L’AS)

Connaissez-vous les 5 défenseurs les plus chers au monde ? Van Dijk en dernière position !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *