BOY NIANG A GARGA MBOSSE ‘’Je n’ai pas droit à l’erreur‘’

A la place d’un open press où le lutteur s’entraîne avec son coach, c’est un show à l’Américaine qui a été offert par Boy Niang 2, hier, au terrain Croix Rouge de Pikine Icotaf. A quatre jours du combat, le prochain adversaire de Garga Mbossé s’est confié.

Entretien.

 

Boy Niang 2, on a l’habitude de voir le lutteur lors de son open faire quelques séances avec son coach. Mais ce n’est pas le cas pour vous. Pourquoi ?

Oui vous avez raison, open press rime avec cela. Mais ce n’est pas la première fois qu’on vient me filmer. J’ai eu à trois reprises à effectuer des séances d’entraînement pour la promotion du combat. Donc aujourd’hui, je devais montrer une autre facette de moi. Avec mes pairs lutteurs (Ama Baldé, Eumeu Sène et tous les lutteurs de Pikine), on devait montrer aux Sénégalais l’unité de Pikine. C’était l’objectif. On est une famille et tous les lutteurs de Pikine sont derrière moi, raison pour laquelle l’open press a eu cette dimension.

Vous l’avez dit, tous les lutteurs de Pikine vous soutiennent. Est-ce une pression supplémentaire ou  une motivation ?

Pression non, motivation oui. Nous sommes tous de la même famille. Cette familiarité date de nos ancêtres, nos papas et aujourd’hui nous, les fils, nous préservons le legs. J’avais dit que c’était moi qui amenais les victoires en premier mais cette fois-ci, je vais boucler en beauté. Le 13 n’est pas loin.

On voit un Boy Niang 2 nerveux, un peu tendu. Est-ce dû au combat ?

Ce combat n’est pas mon premier. J’ai eu à avoir de grands jours avec des champions, donc ce combat ne peut pas m’ébranler. J’ai eu toutes sortes d’adversaires. Ce combat revêt une importance capitale à mes yeux. Je dois être cool pour atteindre cet objectif. Mais ce n’est pas une pression qui m’empêche de dormir. J’attends juste le jour-j pour confirmer. Je reviens certes d’une victoire mais j’ai fait une année blanche. Vous voyez le monde derrière moi, je n’ai pas droit à l’erreur.

Dans votre écurie, il n’y a pas un lutteur au gabarit de votre adversaire. Avez-vous le soutien physique d’autres lutteurs?

J’ai des sparring-partners qui pèsent plus de 100 kg. Et j’ai aussi l’habitude de lutter avec des poids lourds. J’ai eu à me frotter avec Less 2, Sa Cadior et récemment Baye Mandione. Ama et Eumeu Sène sont aussi à l’appui.

Physiquement, Boy Niang 2 a pris du poids…

(Il coupe) L’augmentation de mon poids n’a rien à voir avec ce combat. C’est dans l’ordre normal des choses. A chaque combat, Boy Niang doit changer positivement. Cela signifie tout simplement que je bosse dur.

Votre adversaire s’est défait à deux reprises des Pikinois et vous visez à le stopper. La mission n’est-elle pas trop grande ?

S’il m’avait croisé avant eux, il rentrerait bredouille de sa chasse. Je lui avais demandé d’offrir un combat digne de jeunes lutteurs aux amateurs. Bagarre ou lutte simple, ça dépend de lui. J’ai peiné dans les cérémonies de lutte simple. Garga Mbossé essaie de leurrer les gens mais il me trouvera sur place. Qu’il ne s’attarde pas sur ce que je ferai, qu’il s’intéresse à ce qu’il fera. Ce qu’il fera ne me concerne pas, je suis prêt sur tous les plans. Ce combat nécessite beaucoup de choses et je les connais toutes.

AMBIANCE A ICOTAF

La Pikinité renaît

Le show était au rendez, hier, à l’open press de Boy Niang 2. Dès les premières heures de l’après-midi, les inconditionnels du Pikinois avaient pris d’assaut le terrain Croix Rouge aménagé pour la circonstance. Le fils de De Gaulle fit son entrée vers 18h46, en compagnie de ses coéquipiers. A peine dans l’enceinte, il se verse du sable sous les applaudissements et cris de ses supporters qui le galvanisent. Vêtu d’un tee-shirt noir à son effigie et d’un jogging gris assorti de Jordan noir, Boy Niang 2 affiche la forme des grands jours. Des tours de terrain sont effectués, une manière de s’échauffer. Quatre minutes s’écoulent. Bathie Séras apparaît. Des cris s’élèvent et l’atmosphère devient électrique.

Le Magicien de Guinaw Rails rejoint Boy Niang 2 pour lui apporter son soutien avant d’offrir quelques pas de danse aux supporters qui ne pouvaient pas cacher leur joie. L’ambiance atteint son summum quand Ama Baldé et Eumeu Sène, ensemble, franchissent l’une des barrières. Vêtus de tee-shirt rouge-blanc où l’on pouvait lire 100% Pikine, les deux stars ont presque ravi la vedette à Boy Niang 2. Pendant presque une heure de temps, les yeux étaient rivés sur eux et leur popularité se passait de commentaires.

Aliou Mané, Mame Balla, Jules Baldé Jr, Ziza, Nger, Ma Paul pour ne citer que cela se sont joints à la fête pour pousser leur frère à la victoire face à Garga Mbossé, ce dimanche. La Pikinité a retrouvé ses beaux jours après des mois de jalousies et de querelles internes. Des pas de danse ont été gratifiés au public avant que Boy Niang 2 ne fasse face à la presse pour la série de questions-réponses.

Propos recueillis par Assy GAYE

enqueteplus.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *