Bocké Dialloubé étrenne sa nouvelle grande mosquée

La commune de Bocké Dialloubé, située dans le département de Podor, a étrenné le vendredi 03 janvier sa grande nouvelle mosquée.

La cérémonie d’inauguration a été présidé par les autorités administratives locales qui avaient à leurs côtés des chefs de services départementaux plusieurs chefs religieux, notables et fidèles musulmans.

Lesquels ont pris d’assaut dès les premières heures de la matinée le lieu de priéres. De nombreux disciples sont aussi venus de la sous-région pour prendre part à cet événement de haute portée religieuse.

Assis sur des nattes de l’extérieur comme de l’intérieur, de très nombreux fidèles se sont consacrés durant des heures à des séances de récitals de coran et de prières. Selon l’imam Ratib de la Grande Moquée Abou THIERNO Salif Sow, à travers cette journée de symbiose de la communauté musulmane et en dehors de la marque de solidarité, les fidèles musulmans ont en leur sein, montré qu’ils sont plus que jamais unis au tour d’une seule voix qui est celle de l’islam.

Une journée qui a été perçue par les populations et la Oumma Islamique comme le triomphe de L’Islam. Selon toujours le Guide religieux, dans cette journée, il s’est agi de redonner à la cité religieuse de Bocké Dialloubé, une grande mosquée conforme à la modernité.

Pour l’imam Ratib de la grande mosquée de Dantec, par ailleurs Directeur général de l’école coranique Al Sadik, la construction de ce lieu de culte entre plus précisément dans le cadre de la politique visant à doter les musulmans d’un point focal pour leurs pratiques religieuses, mais aussi une meilleure prise en charge des problèmes sociaux dont les réponses dépendent beaucoup de leur vie communautaire.

Et c’est dans sa mission de promotion de l’éducation islamique d’appui aux musulmans, que L’ONG Koweitienne ARPIK dont le secrétaire général s’appelle Mohamed Abib DIALLO a jugé nécessaire en tant que partenaire privilégié, de mettre à la disposition des populations de la commune de Bocké Dialloubé, cette grande mosquée flambant neuve qui a coûté presque une quarantaine de millions de frs CFA.

L’Imam Ratib qui a saisi cette opportunité a vivement salué le sacrifice consenti par les natifs de la commune. Car du côté des populations, ces dernières y ont contribué à hauteur de vingt-deux millions de frs .Quant à l’ONG Koweitienne, c’est un peu plus de onze millions qu’ils ont mis sur la table, pour que ce projet sorte de terre.

Une mention spéciale a été décernée au maire de la commune, par ailleurs ministre des finances et du budget qui a mis la main à la poche. Abdoulaye Daouda DIALLO a donné une dizaine de millions. Ce qui a permis d’achever complétement les travaux.

A rappeler que cette grande mosquée qui est un édifice d’inspiration des populations locales , d’une capacité de plusieurs centaines de places. Construite sur un espace de 20 mètres sur 13, la nouvelle mosquée est un espace de prière entièrement tapissée.

Avec plusieurs lustres accrochés au plafond de l’édifice et une diversité de couleurs harmonisées dans un art décoratif. Ceci avec à l’intérieur une certaine splendeur. Avec la forte canicule qui sévit dans le Fouta, cette grande mosquée a été équipée d’un grand dispositif d’aération composé de plusieurs ventilateurs.

Mais qu’arrive-t-il à Idrissa Gana Gueye ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *