A part Eumeu Séne et Balla Gaye 2, il n y a aucun lutteur qui peut prétendre m’avoir offert de…

A part Eumeu Séne et Balla Gaye 2, il n y a aucun lutteur qui peut prétendre m’avoir offert de l’argent. Balla m’a envoyé une enveloppe de 50 000 Fcfa. lorsque je baptisais mon enfant. Quant a Eumeu, c’était lors de notre voyage en Gambie, quand Yaya Jammeh avait organisé des festivités en son honneur. Il m’a remis 150 000 Fcfa. Les apparences sont souvent trompeuses, mais les lutteurs sont de leurs sous. C’est plutôt moi qui m’investis pour leurs intérêts. Il m’arrive de mettre en rapport les promoteurs avec des sponsors ou de demander des combats. Mon émission est non seulement une tribune pour ficeler des combats, mais j’interviens souvent dans les négociations.

A plusieurs reprises, on a tenté de me débaucher, mais je ne suis pas à TFM pour de l’argent. Je suis et j’y reste car je m’y sens bien.La preuve, mon salaire n’a pas changé depuis mes débuts. Et  mon vœu est de prendre retraite au sein du groupe futurs médias. Je suis un journalistes qui m’attache aux faits et évite les commentaires inutiles. Et sur ce, je n’ai jamais laisser l’antenne au lutteur qui m’avait amené le « dibi » sur le plateau. C’est un lutteur qui vendait de la viande. Il m’a emmené du « dibi » sur le plateau. J’ai juste été poussé par le désir de rendre le bien par le bien… Je ne l’ai pas fait ! (Il dément avec véhémence s’être assis sur les marches du plateau pour savourer son « dibi »

« Inechalah », je serai toujours le même. J’ai un style qui même s’il est critiqué, a contribué à asseoir ma notoriété…

sanlimites

Source : l’obs

Les sportifs sénégalais riches et milliardaires ➔

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *