Violences à Tamba : Macky Sall étale sa colère et accuse le PUR… prend Me Wade pour responsable

Présidentielle 2019 : Macky Sall prend Me Wade pour responsable de l’incident meurtrier à Tamba

Les incidents qui ont coûté la vie à un jeune militant du camp présidentiel ont fait réagir le président Macky Sall, ce lundi. À Oussouye où le convoi du candidat de la Coalition Benno Bokk Yakaar s’est rendu ce lundi, il a fustigé ces violences. Des violences dont il impute la responsabilité à ces acteurs politiques qui avaient lancé un appel à la révolte.

Le président Sall qui n’a pas cité de nom pour accuser tel ou tel responsable politique, a déclaré que  » ce qui s’est passé est très regrettable. C’est déjà le résultat de certains responsables politiques qui ont appelé à la violence. Et qu’ils sachent qu’ils vont répondre de leurs actes devant les tribunaux.  »

Dakaractu

Macky Sall regrette la mort d’un militant de l’Apr tué à Tamba par un membre du Pur

Le président Macky Sall a déploré pour le ‘’regretter des incidents malheureux qui se sont produits à Tambacounda’’. Des violences qui ont entrainé la mort d’un militant de l’Alliance pour la République (Apr) poignardé par un membre du Pur, du Pr Issa Sall. La victime a été identifié sous le nom de Ibou Diop, a annoncé le président de la Coalition présidentielle.

Macky Sall dit avoir ‘’demandé que la lumière soit faite. Parce que la campagne ne doit pas être une raison pour installer la violence dans le pays. Force restera à la loi’’, a-t-il précisé. Ce, avant d’inviter ses ‘’partisans de ne pas céder à la violence’’ d’autant que la coalition dont il est le candidat a « la majorité avec elle. Ce qui, selon lui, est visible. »

Le candidat de la Coalition Benno Bokk Yakaar a aussi lancé une invite à tous les candidats et leur a demandé de « faire la même invite à leurs partisans. »

(Tamba, envoyé spécial) – Le candidat de la coalition Benno bok yakaar, Macky Sall, n’a pas pu contenir sa colère à la suite du décès de l’un de ses militants à Tamba suite à de violents affrontements entre partisans de Benno et ceux du Pur. À Oussouye, où il présidait un meeting, le président sortant accuse l’opposition d’être responsable de l’escalade.

Il dit : « Je regrette les incidents malheureux qui ont eu lieu ce matin à Tambacounda et qui ont conduit à la mort d’un jeune militant de Benno qui a été mortellement poignardé par un militant du PUR. C’est très regrettable, c’est déjà le résultats de l’appel à la violence lancé par certains membres de l’opposition. Mais, je vous le dis, ils répondront de leurs actes devant les tribunaux. »

Macky Sall a, en effet, indiqué que « la campagne électorale ne devrait pas être une occasion pour semer le désordre dans ce pays ». « Force devra rester à la loi », a-t-il martelé. Non sans appeler ses camarades de parti a ne pas répondre à la violence et demander à ses adversaires d’en faire autant.

1 Comment

  1. Diop

    février 11, 2019 at 8:27

    Macky Sall nak yaw do nitou deug noooo tu accuses quelqu’un qui est à Dakar au moment des faits moway je te déteste tout ça c’est de ta faute. Thimmmmm je te déteste.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *