PARRAINAGE : ÇA PASSE POUR IDY ET MADICKÉ NIANG, SUSPENSE POUR MALICK GAKOU

PARRAINAGE : ÇA PASSE POUR IDY ET MADICKÉ NIANG, SUSPENSE POUR MALICK GAKOU

Me Madické Niang et Idrissa Seck peuvent pousser un ouf de soulagement. Recalés au premier tour de la procédure de vérifications des parrainages, les candidats déclarés à la présidentielle de février prochain sont finalement passés au second tour.

Idrissa Seck valide son dossier de parrainage. Son mandataire, Ass Babacar Guèye, a délivré l’information à sa sortie du Conseil constitutionnel où il était convoqué ce mardi, 8 janvier, à 11 heures.

« Notre dossier parrainage a été validé », a-t-il confirmé au micro des journalistes. « Des élections au Sénégal sans Idrissa Seck, ce n’est pas possible », jubile le mandataire du le mandataire du candidat déclaré à la présidentielle du 24 février 2019, qui n’a pas manqué de fustiger le processus de vérification des listes de parrainage qui a conduit son leader à passer deux tours de vérification et de correction. « C’est une farce, martèle l’opposant. Nous savions depuis le départ qu’on n’avait aucune difficulté. Demander huit (8) parrains à Idrissa Seck, ce n’est pas sérieux. »

Me Madické Niang peut également pousser un ouf de soulagement. Recalé au premier tour de la procédure de vérifications des parrainages, le candidat déclaré est finalement passé au second tour.

La précision nous est faite d’abord par Alboury Diop, manager du parrainage au sein de la Coalition Madické 2019. Sur les 2 000 parrains qu’il devait corriger, le candidat déclaré en a déposé plus de 6 000. Selon le manager, le Conseil constitutionnel en a validé plus de 2 500. Le ouf de soulagement d’Alboury Diop en dit long sur l’épreuve que vient de passer.

Ce dernier a exprimé son soulagement après avoir reçu un message du mandataire de la Coalition Madické 2019, Ibra Diouf Niokhobaye, qui est dans les locaux du Conseil constitutionnel.

Parmi les trois, seul Malick Gakou n’est pas encore édifié sur son sort sur la vérification des parrainages par le Conseil constitutionnel. Les sages sont actuellement penchés sur son dossier.

emedia.sn

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *