Expulsion forcée: Thione Seck obligé

Expulsion forcée: Thione Seck obligé par le juge de quitter définitivement Penc-Mi en mai 2019

Thione Seck va avoir vraiment mal au cœur. Pour cause, le leader du «Raam Daan» va continuer à produire ses spectacles au «Penc-Mi», mais plus pour longtemps. Le juge des référés n’a pas ordonné son expulsion immédiate, mais c’est tout comme. Car, un délai de juste 6 mois lui a été accordé. C’est dire qu’il va occuper les lieux jusqu’en fin mai 2019. Passé ce délai, il va se produire ailleurs. Rappelons que Thione Seck avait sollicité la discontinuation des poursuites, brandissant un acte sous-seing privé qu’il avait signé avec le propriétaire et qui, selon lui, suffisait pour qu’il continue à se produire au «Penc-Mi» ; surtout qu’il ne lui doit rien et qu’il a investi plus de 400 millions de francs là-bas. Cependant, il avait subsidiairement demandé un délai de 12 mois, si le juge ne voulait pas se suffire de l’acte sous-seing privé. De son côté, le propriétaire avait demandé son expulsion immédiate et sans délai. Finalement Thione Seck pourra rester jusqu’en mai 2019. Cette histoire est partie de l’ordonnance d’expulsion du juge d’instance qui a été confirmée par le juge d’appel, suite à la requête du propriétaire du «Penc-Mi». La justice n’avait pas tenu compte de l’acte sous-seing privé brandi par Thione Seck.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *