( 35 Photos ) Magal 2018 : La communauté mouride par le Dahira SAFINATOUL AMANE Touba Séoul en Corée du sud

La communauté mouride par le dahira SAFINATOUL AMANE Touba Seoul en Coree du sud
La celebration etait fete sous la presence de son Excellence Mr Mamadou Gueye Faye ambassadeur du Senegal en Republique de Coree accompagne de tous le corps diplomatique mais aussi sous la prensence de Serigne Sidy Mbacke, Serigne Djily Mbacke et de Serigne Cheikh Bara Mbacke qui sont des petits fils de serigne Bara Mbacke ibn Cheikhoul khadim. Toute la communaute senegalaise, avec les coreens mais aussi d’autre etrangers etaient presents ; Dès son retour d’exil orchestré par la France, Cheikh Ahmadou Bamba a voulu et souhaité que tous les musulmans de tous bords participent de concert à ses remerciement au Seigneur de l’univers de lui avoir permis de revenir sain et sauf des humiliations et des vexations des autorités coloniales sur les terres de ses ancêtres. Le Cheikh a formulé ses vœux de louange à ses disciples et au-delà à toute la Oumma islamique, peu importe le lieu. La célébration du grand Magal deTouba sous sa forme actuelle de rassemblement des fidèles n’est survenue qu’après le rappel à Dieu de Cheikhoul Khadim . Les dignitaires mourides ont voulu magnifier la récompense de Serigne Touba par le Seigneur Cheikh Ahmadou Bamba représentait le modèle d’ascète musulman qui pouvait contrecarrer l’emprise coloniale française d’assujettissement des indigènes. Le guide religieux a montré durant toute cette période de sévices que le serviteur de Dieu n’a pas le droit ni le devoir de réclamer aide et protection à aucune autorité terrestre. Il vouait un culte pur et sincère au Seigneur des mondes. Il a dû supporter avec courage et humilité les épreuves et les peines endurées avec foi et confiance en Dieu.
Il nous surtout enseigné qu’une vie humaine peut et doit supporter les privations afin de suivre la voie tracée par le Seigneur. Le Cheikh nous a montré par la grâce de Dieu que la couleur noire n’est point un signe de sujétion ou de déchéance morale et humaine. En homme africain et croyant, il a su s’armer de courage et utiliser tout le corpus socio-culturel sénégalais de Diom, fayda , Kersa pour venir à bout des sévices et privations de toute nature des colons, qui avaient pour seul objectif de l’éloigner de sa communauté de fidèles pour le perdre afin qu’il ne revienne plus au Sénégal. Le triomphe de Cheikhoul Khadim sur les forces du mal et de domination qu’incarnait la France d’alors, nous montre que seul l’effort dans la droiture peut venir à bout de n’importe quelle épreuve. Cheikhoul Khadim a défendu et propagé la religion musulmane au-delà de nos frontières grâce à sa philosophie de résistance pacifique, son sens du dépassement et du pardon de ses plus farouches adversaires et calomniateurs.
Le grand Magal de Touba doit se rappeler de ce moment historique et de mesurer à quel point ce retour de notre illustre guide religieux a servi de ciment pour la construction de l’identité nationale au-delà des clivages ethniques voire confrériques et de fierté pour l’homme noir. Le Magal de Touba aujourd’hui demeure à la fois un rendez vous religieux et populaire où tous les chemins mènent à la cité de Cheikhoul Khadim . L’essentiel de cette cérémonie commémorative doit se focaliser sur l’enseignement de Serigne Touba et son legs perpétué par ses fils et successeurs à la tête de la communauté mouride.
Nous remercions tous les disciples Par cette journée de reconnaissance avec nos fidèles que la paix, la miséricorde et la bénédiction de DIEU soient sur vous.

(Cheikhouna Dramé Séoul)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *