En accusant Amadou Sall, fils du Président Macky Sall, de vendre des véhicules V8 non dédouanés à de…

En accusant Amadou Sall, fils du Président Macky Sall, de vendre des véhicules V8 non dédouanés à des ministères à coups de centaines de millions via les médias, Serigne Assane Mbacké s’expose ainsi à une nouvelle plainte qui sera déposée indubitablement sur la table du juge. C’est Abdou Ndiaye, chargé de mission à la Présidence et coordinateur de l’Apr de Keur Maba qui en a fait la révélation. Le responsable politique de Nioro assure que les démarches juridiques seront entamées dans les plus brefs délais.

Joignant Dakaractu qui a relayé, dans son direct, les accusations du Mbacké-Mbacké, Abdou Ndiaye n’aura pas manqué de rappeler au chef religieux qu’il s’est ouvert trop de fronts en ne racontant que des contrevérités.  » Déjà, il devra répondre devant le juge de ses aveux par rapport au saccage des maisons de Moustapha Cissé Lô à Touba. Il est ensuite revenu pour s’attaquer à la première dame. Aujourd’hui, il se met à accuser Amadou Sall de vendre des véhicules non dédouanés. Qu’il le sache ! Cette diffamation, il devra en répondre devant la justice. Une plainte sera déposée par l’intéressé. Le Sénégal est un pays de droit et les juges sont là pour corriger des gens comme lui. Quand quelqu’un se met, malgré son appartenance à une famille religieuse aussi élogieuse que celle de Serigne Touba, à médire de la sorte, salissant la peau des gens, il doit être rappelé à l’ordre. Assane est la honte de Touba. Son comportement déshonorant a amené les grands dignitaires de la ville sainte à n’entretienir aucune sorte de relation avec lui. Nous avons eu vent qu’il fait des pieds et des mains pour rejoindre l’Apr, mais c’est le moment de lui dire que nous ne voulons pas d’une personne comme lui dans notre parti. Une personne qui n’a aucune moralité, aucune forme d’éthique et qui passe tout son temps à dire du mal des honnêtes citoyens, ne peut être des nôtres.  »

Abdou Ndiaye, visiblement en colère, de signifier au Mbacké-Mbacké que son combat est perdu d’avance.  » Amadou Sall ne sera jamais comme Karim Wade. Il n’est impliqué ni de près, ni de loin à la chose politique. C’est un étudiant qui a d’autre chats à fouetter. Mais, malgré qu’il n’a pas son temps, Amadou ne se privera pas du droit d’ester en justice pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur cette question.  »

Les propos d’Assane ont été tenus lors de la marche pacifique de l’opposition à Dakar.

DAKARACTU

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *