Mercato : Le Real Madrid annonce le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus

Après neuf années en Espagne, Cristiano Ronaldo va officiellement quitter le Real Madrid pour la Juventus. A 33 ans, la star portugaise, qui compte cinq Ballons d’Or à son palmarès, va découvrir le quatrième club de sa carrière. L’indemnité de transfert n’a pas été communiquée. Mais elle devrait être comprise entre 105 et 130 millions d’euros.
Un an après Neymar, la planète mercato s’offre un nouveau séisme. Et non des moindres. Cristiano Ronaldo quitte le Real Madrid, le club l’ayant annoncé ce mardi via un communiqué de presse. Après avoir fait le bonheur de la Maison Blanche pendant neuf longues années, CR7 a choisi d’aller voir ailleurs. Et à la surprise générale, c’est la Juventus qui aura la chance d’être le quatrième club de son illustre carrière. Avec ce transfert inattendu et tonitruant, le visage du football européen se retrouve bouleversé.

La Liga n’aura plus droit à ses Clasicos marqués par l’opposition des deux stars des dix dernières années. Lionel Messi devra se trouver un autre « meilleur » ennemi dans son championnat. Et mine de rien, ce n’est pas anodin. La Liga vivait au rythme de leurs performances hors-normes, de leur duel à distance depuis tant d’années. Mais au grand bonheur de la Juve et de la Serie A, CR7 a envie d’autres défis. Enfin pas seulement. L’ancien de Manchester United en avait aussi visiblement un peu assez du traitement du Real Madrid à son égard.

Cristiano Ronaldo ne s’estimait pas reconnu à sa juste valeur à Madrid, où il a inscrit 451 buts en 438 matches ou encore gagné 16 titres. Et notamment à cause de Florentino Pérez, le président madrilène qui refusait de l’aligner sur le salaire de Lionel Messi. Après de nouvelles frictions avec son président et des frustrations régulières, Ronaldo a donc choisi de tourner la page. Et d’imposer son choix aux dirigeants madrilènes, qui ont fini par céder à ses desiderata. Car cette décision était murement réfléchie. Rappelez-vous : le quintuple Ballon d’Or avait refroidi les socios du Real en déclarant quelques minutes après la troisième victoire de rang des Merengues en finale de la C1, que « c’était bien de jouer » au Real, en utilisant le passé…

Le nouveau cycle du Real, l’appétit grandissant de la Juve
Grâce à ses bonnes relations avec Jorge Mendes – l’agent de CR7 -, la Juventus a su saisir l’occasion, même si le Portugais doit encore passer sa visite médicale puis signer son contrat. Et c’est peut-être ça le plus surprenant dans cette transaction. D’autres clubs avaient plus le profil pour accueillir le serial-buteur portugais. On pense évidemment au PSG, qui en a rêvé pendant des années mais n’avait plus les moyens ou le désir après son été 2017. Et aux pensionnaires de Premier League, son ancien club Manchester United notamment, mais les cadors du Royaume n’ont bizarrement pas bougé plus que cela pour la star de 33 ans. A l’inverse, le septuple champion d’Italie en titre n’a pas hésité à sortir le tapis rouge.

La Juventus va prendre avec ce transfert un virage sur le plan financier : selon les différentes sources, le club turinois devrait payer entre 105 et 130 millions d’euros au Real Madrid. Et offrir à CR7 un contrat de quatre ans avec 30 millions nets par saison à la clef. Avec ce renfort, le champion italien s’offre surtout un coup marketing formidable. Sur le plan sportif, c’est tout aussi alléchant. Avec un Ronaldo qui reste redoutable malgré le poids des années, la Juve va présenter une attaque de feu. CR7 rejoint Paulo Dybala, Douglas Costa, Juan Cuadrado, Mario Mandzukic ou encore Gonzalo Higuain, qui pourrait cependant quitter le navire pour renflouer un peu les caisses.

On a déjà hâte de voir comment Massimiliano Allegri va composer avec tout cela. Et notamment pour aller chercher cette Ligue des champions qui échappe à la Vieille Dame depuis 1996. Avec Cristiano Ronaldo dans ses rangs, la Juve a cependant déjà forcément plus d’atouts dans la quête de cette C1. On parle quand même du meilleur buteur des six dernières éditions.

Pour le Real Madrid, c’est une page qui se tourne. Durant l’ère Ronaldo, la Maison Blanche a écrit encore un peu plus l’Histoire en ajoutant quatre nouvelles C1 à son armoire à trophées. Quelques semaines avoir vu Zinedine Zidane partir, le club merengue est à un tournant. Il va devoir se retrouver de nouvelles têtes, aptes à porter son projet. Ce n’est pas gagné. Et ça annonce surtout un été mouvementé pour la planète football. Car Florentino Pérez n’a plus le choix. Il doit frapper fort pour rassurer ses socios. Et relancer un nouveau cycle.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *