( 08 Photos) La vérité sur le faux divorce de Aïda Dada et de son Moustapha

L’information de leur divorce était sur toutes les lèvres la semaine dernière. Sauf qu’il n’en est rien ! La danseuse Aïda Dada et son footballeur de mari sont plus que jamais dans les liens sacrés du mariage. Dans une interview, Moustapha Diop avait pourtant clairement annoncé son célibat. Il ne s’est pas fait prier pour se dédire, à la suite de son épouse qui indexe les mauvaises langues et autres esprits malveillants qui veulent voir son ménage échouer. Interview-vérité. Aïda Dada et Moustapha Diop déballent tout sur leur vrai- faux divorce…

Aïda Dada : « C’était un malentendu… »

Interpellée sur le divorce annoncé, la danseuse, Aïda Dada soutient : «Pendant que certains bavaient sur nous, nous étions en train de partager des moments d’intimité». Dans cet entretien, elle revient sur les péripéties de cette affaire.

Depuis l’annonce de votre mariage, vous vous êtes fait un peu rare. Que devient Aïda Dada ?

J’ai séjourné en Italie chez mon grand-frère pendant quelque temps. C’est ce qui explique un peu ce retrait de la scène sénégalaise. Je suis de retour au Sénégal depuis bientôt un mois. Entre-temps, j’ai accouché d’une merveilleuse petite fille…

Avez-vous abandonné votre carrière de danseuse ?

Du tout ! Je suis et reste une danseuse professionnelle. Si on me sollicite pour des prestations qui en valent la peine, je n’hésiterais pas à me lancer. L’art est inné en moi, il vit en moi, je ne pourrai jamais m’en départir. D’ailleurs, pendant que j’étais en Italie, j’ai monnayé mon talent dans plusieurs spectacles.

On imagine aisément que votre vie a dû changer avec l’arrivée d’un enfant ?

Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point je suis heureuse depuis que j’ai ma fille. Mon bonheur est incommensurable. Le Bon Dieu a mis sur mon chemin, un homme fantastique et j’ai mis au monde sa fille. C’est son amie et il l’aime plus que tout au monde. Pour elle, je sais qu’il est prêt à n’importe quel sacrifice. Moi de même. Depuis sa naissance, j’ai pris conscience d’énormément de choses. Je fais plus attention à ne pas flancher. Pour l’honneur de ma fille, je sais maintenant où mettre les pieds. J’ai toujours agi de la sorte, mais je peux dire que depuis que je me suis mariée, je redouble d’efforts. Mon époux m’encourage à suivre les préceptes de l’Islam, tout comme mes parents. Ma belle-mère, Nialy Diakhaté, qui est une personne exceptionnelle, n’a ménagé aucun effort pour la réussite de mon ménage. Elle m’a toujours considérée comme sa propre fille. Franchement, je rends grâce à Dieu pour cette grâce qu’il m’a accordée en me donnant cet enfant.

Pourtant, on dirait que votre ménage est en eaux troubles. Votre divorce a été évoqué dans la presse, suite à une interview dans laquelle, votre mari et père de votre enfant clame son célibat. Que pouvez-vous nous en dire ?

Il n’en est rien. Je suis toujours mariée à Moustapha Dady Diop. Le jour où ses propos sont parus dans la presse, nous avons partagé le même lit. Pendant que certains étaient là à jaser et baver sur nous, nous étions ensemble en train de partager des moments d’intimité, de bonheur et de complicité.

C’est de la bouche de votre époux que ses propos sont sortis. Si cela n’était pas avéré, pourquoi les aurait-il tenus ?

Je mets cela sous le compte de la colère. Il y a également les gens malintentionnés et malveillants qui profitent d’une petite brèche pour enfoncer le clou. Je connais mon homme et je peux vous jurer sur le Saint Coran qu’il fait partie des meilleurs hommes sur cette terre. Il n’est pas parfait, mais il n’a pas son pareil. C’est juste que parfois on tient des propos qui dépassent nos pensées. Le diable est dans les détails. Ce jour-là, à bien l’entendre, on sait nettement que je compte énormément à ses yeux. Il a demandé à ce que les gens arrêtent de s’immiscer dans notre ménage. Cela prouve qu’il est plus que jamais amoureux de moi et qu’il n’aime que moi. Moi également, je n’aime que lui, je n’ai d’yeux que pour lui. Je prie le Bon Dieu que seule la mort nous sépare. Je suis la mère de son enfant, il est le père de ma fille, je ne peux avoir mieux que lui. Je suis toujours dans les liens du mariage. Sous le coup de la colère, il a dit qu’il était célibataire, la seconde d’après, nous nous sommes retrouvés. Ce n’était plus qu’un malentendu et les choses sont claires maintenant entre nous. Que les gens arrêtent de raconter des contrevérités sur notre dos. Ces filles qui tournent autour de mon mari, qui lui font la cour, qui essaient de nous mettre en mal, n’ont qu’à déchanter. Mon mari n’aime personne d’autre que moi. Qu’elles se le tiennent pour dit…

Comment vivez-vous le fait que votre époux soit un homme courtisé ?

Ce sont ces filles qui le courtisent qui ont le plus à perdre. Mon mari n’hésite pas à me montrer les messages qu’elles lui envoient et on en rigole tous les deux. Elles se fatiguent pour rien. Je les plains presque. Pourquoi se fatiguer à courir derrière un homme qui est pris et épris de sa femme ? Il en est de même pour les hommes. Dès qu’ils ont eu vent de la sortie de mon époux, ils n’ont pas perdu du temps pour m’appeler et me faire la cour. C’est juste inimaginable. S’il plait à Dieu, je vais m’efforcer de rendre mon ménage le plus heureux possible et éloigner les jaloux, les aigris de ma vie.

Qu’est-ce qui était à l’origine de ce malentendu qui lui a fait tenir de tels propos ?

En fait, ce qui s’est passé est très simple. C’est moi qui me suis fâchée contre lui et je lui ai dit que j’étais célibataire à partir de maintenant et que j’étais libre comme l’air. A chaque fois qu’il essayait de me parler, je lui répétais la même chose. Entre-temps, j’ai moi-même fait une émission dans laquelle, je ne l’ai pas cité. Cela lui a fait mal et il s’est dit que le fait que je dise que je suis célibataire, était quelque chose que je pensais. Ainsi, lorsqu’on lui a tendu le micro, il a dit qu’il était célibataire aussi.

On dirait que vous êtes jalouse. Supporteriez-vous d’avoir une coépouse ?

Je suis la seule et le serai toujours. Si vous ne me croyez pas, allez lui demander. La boucle est bouclée…

Moustapha Dady Diop : «J’ai dit des bêtises…»

A la suite de son épouse, Moustapha Daddy Diop a reconnu son erreur. Selon lui, il a commis des erreurs en faisant un certains nombre de déclarations qu’il regrette aujourd’hui. Suivons ses explications.

Dans une interview, vous aviez affirmé être célibataire. Par conséquent, votre union avec Aïda Dada avait volé en éclats. Elle soutient pourtant le contraire. Qu’en est-il réellement ?

Chaque couple traverse des tensions et des problèmes. Entre mon épouse et moi, il y avait juste un petit malentendu. Tout est rentré dans l’ordre. Aïda Dada est toujours mon épouse et je l’aime plus que tout au monde. C’est la mère de ma fille et il existe un lien fort et unique entre nous, que rien ni personne ne peut détruire.

Vous vous dédisez donc et confirmez n’avoir jamais divorcé d’avec Aïda ?

Nous nous sommes rabibochés après ce petit malentendu et sommes toujours dans les liens sacrés du mariage. Je ne suis pas célibataire donc. Aïda et moi, c’est pour le meilleur et pour le pire.

Qu’est-ce qui vous a fait dire que vous étiez célibataire ?

Je n’entrerais pas dans les détails parce que c’est ma vie privée. Sachez juste que je n’étais pas moi-même, lorsque je tenais ses propos, c’était sous le coup de la colère. J’en voulais à ma femme et j’ai dit des bêtises dans cette interview. Le reste, ce n’est pas important. Que les gens arrêtent de dire du mal derrière mon dos. Je leur réponds par le mépris, le silence, c’est tout ce qu’ils méritent…

MARIA DOMINICA T. DIEDHIOU

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *