Youssou Ndour, a usé de sa personnalité pour mettre fin à la guerre médiatique qui opposait ses «deux frères».

Youssou Ndour, a usé de sa personnalité pour mettre fin à la guerre médiatique qui opposait ses «deux frères».

Youssou Ndour met fin à la guerre Cissé Lô-Farba Ngom

(Dakar) – C’est fini. L’escalade attendue dans le conflit Cissé-Lô/Farba Ngom n’aura pas lieu. Le ministre-conseiller du chef de l’Etat, Youssou Ndour, a usé de sa personnalité pour mettre fin à la guerre médiatique qui opposait ses «deux frères».

De l’homme, cela ne surprend guère. C’est dans sa nature de jouer les bons offices. De rapprocher les positions, d’éteindre les polémiques. Comme toujours, Youssou Ndour a encore usé de sa personnalité pour mettre un terme à la guerre larvée qui oppose les députés, Moustapha Cissé Lô et Mouhamadou Farba Ngom. Un conflit armé de secrets d’Etat qui risquait d’être très dommageable pour la République. Parce que déjà pestilentielle pour la Rue publique. C’est hier, après la terrible contre-attaque du député-maire des Agnam, suite à une sortie au vitriol du Président du parlement de la Cedeao, que le ministre-conseiller, qui a informé le chef de l’Etat de sa démarche, a pris la décision de réunir ses deux «frères» autour d’une table. Histoire de remettre tout à plat. Mais aussi de sauver la maison Apr des flammes et d’enlever au Président Sall, son candidat à la Présidentielle de 2019, une grosse épine du pied.

Malheureusement, l’agenda du Président du Parlement de la Cedeao ne prêtait pas à une telle rencontre. Moustapha Cissé Lô qui se trouve hors du territoire national, se dit tout de même ouvert à une telle médiation. Cissé Lô : «Youssou m’a appelé. Nous avons beaucoup discuté et comme je le rappelle toujours, il est un ami, un frère, à qui je ne peux rien refuser. Je ne peux pas vous révéler le contenu de notre entretien, parce que ça relève du privé. Mais retenez que je lui ai donné ma parole et d’ici mon retour au Sénégal, je ne ferai aucune déclaration. Les journalistes m’appellent depuis ce matin, pour des interviews, mais je n’ai donné suite à aucune sollicitation. J’attends de rentrer au pays, le 29 juin prochain, de rencontrer Youssou, pour voir quelle suite donner à cette affaire. Pour le moment, je ne peux rien dire d’autre.»

Joint au téléphone, le député Mouhamadou Ngom est sur la même longueur d’onde. Farba émet sur la même fréquence que Cissé Lô. Lui aussi avoue avoir discuté avec Youssou Ndour et a accepté de purger l’atmosphère, en attendant de rencontrer physiquement le «Roi du Mbalax». «Comme je l’ai dit et répété dans l’interview parue dans votre journal (L’Observateur n°4422), je n’ai aucun problème personnel avec Moustapha Cissé Lô. Ce que je ne peux tolérer, c’est qu’il s’attaque outrageusement au parti ou au Président Macky Sall. Pour le reste, il n’y a aucun nuage entre nous. J’ai effectivement parlé avec Youssou Ndour, que je sais très engagé aux côtés du Président Macky Sall. Un grand-frère pour qui j’ai beaucoup de respect et de considération. Il m’a demandé de ne plus faire de sortie, je lui ai donné ma parole. Je suis disposé à le rencontrer, à discuter avec lui et à mettre au clair un certain nombre de choses. Je sais que sa médiation est sans calcul, parce que qui connaît Youssou, sait que c’est un homme honnête, respectueux et respectable. Donc, je reste à l’écoute.»

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *