MAIMOUNA BALDE, MERE DE KEITA DIAO BALDE: «Comment j’ai connu le père de Keita Baldé Diao…»

MAIMOUNA BALDE, MERE DE KEITA DIAO BALDE: «Comment j’ai connu le père de Keita Baldé Diao…»

«L’arrivée de Keita Diao Baldé est la preuve que nous pouvons aller chercher la qualité, où qu’elle puisse être. On ne peut pas avoir un garçon comme Keita Diao Baldé sans aller le chercher», avait commenté Aliou Cissé, lors de la première sélection de ce dernier en équipe nationale. Son immersion dans la Tanière n’a laissé personne indifférent. Les Sénégalais étaient curieux de connaitre ce jeune pétri de talent qui a eu à fréquenter un centre de formation de renom, la Masia, qui a vu passer un certain Lionel Messi. Pour raconter le parcours pas du tout simple du prodige sénégalais, il n’y a pas mieux placée que sa mère, Maïmouna Baldé.

La mine joviale, le teint clair, une corpulence moyenne….la mère de Keita Diao Baldé, dont les traits de ressemblance avec son fils ne laissent point du doute, d’une simplicité très rare, démontre dès nos premières questions qu’elle reste ancrée dans la tradition. En atteste sa rencontre avec le père de Keita Diao Baldé. «Je ne le connaissais pas parce que j’étais à Vélingara. C’est son père qui est venu à la maison pour rencontrer mes parents», se remémore la dame. Comme dans la tradition peule, le grand-père de Keita Diao Baldé, une fois chez les parents de Maïmouna Baldé, a demandé à cette dernière de lui donner de l’eau à boire. «C’est quand je lui ai servi de l’eau qu’il a dit à mon père que je serai l’épouse de son fils… Pendant ce temps, mon futur mari était en Espagne». La rencontre entre le père et la mère du Lion a eu lieu en Espagne, avec des débuts difficiles. «Nos débuts en Espagne ont été un peu difficiles, mais nous rendons grâce à Dieu. Quand Keita est venu au monde, c’était encore difficile, mais les choses ont commencé à changer dès qu’il a grandi, parce que c’est un garçon génial qui a un grand cœur et qui met du cœur dans toutes ses activités. Dans un premier temps, nous habitions dans le département de Barcelone et en ce moment, mon fils ne fréquentait pas la Masia ; et comme il jouait bien au football, des agents qui se rendent souvent dans les tournois scolaires l’ont repéré», dit-elle.

«Ce n’est pas Keita mais Keika Diao Baldé…»

Tout de même, elle a voulu faire une précision sur le véritable prénom de son fils. «Il est l’homonyme du frère de mon mari et je veux préciser qu’il n’a pas trois noms. En effet, il s’appelle Keika Diao Baldé, mais une erreur a été commise à l’état civil, raison pour laquelle le Keita a pris le dessus sur le Keika», dit-elle. Précision faite, elle renseigne qu’elle a une complicité particulière avec son enfant. «Avant qu’il ne joue, il m’appelle). Diao aime beaucoup son père, parce que c’est son idole comme tout enfant, mais je connais mieux mon fils. Nous nous entendons à merveille», dit-elle.

«il adore le ballon et sa PlayStation. Il écoute de la musique latine ou du rap. Le riz au poisson est son plat préféré»

Cadet de la famille, Maïmouna Baldé se souvient d’un enfant jovial, taquin et très agité. «Il a toujours été souriant et sans problème. Dès qu’il arrive à la maison, il taquine tout le monde. Il ne laisse personne tranquille. Que tu sois fatigué ou pas ! Il peut même t’étrangler juste pour te manifester sa nostalgie». Et de poursuivre : «Quand je me remémore de son enfance, j’en rigole parce que c’était un jeune très agité. C’est un grand comédien». Une fois dans l’ambiance familiale, Diao Baldé, après avoir mis sens dessus dessous la maison, retourne à sa passion. «Il aime le ballon, il est toujours avec son ballon. Si ce n’est pas le ballon, il est concentré avec sa PlayStation ou il écoute de la musique latine ou du rap. Ce qu’il n’oublie pas du tout, c’est son riz au poisson. C’est son plat préféré», narre la mère du sociétaire de l’As Monaco. A bas âge, Diao Baldé, que l’on voit souvent poser pour des marques, a très tôt aimé porter des vêtements de marque. «Il ne voulait pas porter des vêtements insignifiants. Il me demandait souvent de lui acheter des vêtements de marque et c’était la même chose avec les chaussures», a fait savoir sa mère.

jotaay.net

MAÏMOUNA BALDE, MERE DE KEITA DIAO BALDE: «Il n’y a pas eu de brouille avec Aliou Cissé»

La presse sénégalaise avait relayé un différend entre Aliou Cissé et Diao Baldé. Mais sa mère affirme que son fils n’a de problème avec personne. Madame Keita est revenue sur l’émotion qu’elle a ressentie lors de la première sélection de Diao Baldé.

Un différend né lors de la rencontre Cap-Vert-Sénégal lors des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018. Le joueur avait été remplacé à la 78ème minute par le coach Aliou Cissé, mais Keita Baldé a refusé de quitter la pelouse pendant un moment avant d’accepter de sortir finalement. Un geste que beaucoup d’observateurs ont jugé irrespectueux envers son coach. La mère de l’international sénégalais livre la vraie version du problème. «Les gens parlent d’un malentendu avec Aliou Cissé, mais c’est étonnant. On n’est pas au courant d’une quelconque brouille entre les deux. Il a eu un problème au genou et c’est ça la réalité. Lorsqu’il m’a appelé au téléphone, il m’a dit qu’il voulait rentrer en France pour se soigner. Ce n’est pas parce qu’il sous-estime ceux qui sont au Sénégal, mais en France, c’est plus sûr pour ce genre d’intervention. Il a demandé au coach de le libérer, mais Cissé a dit non. Finalement, il est resté. Je lui ai demandé de respecter la décision du coach, comme il ne restait que trois jours. Mais mon fils n’a de problème avec personne».
En vraie Sénégalaise, elle comprend les réalités du pays et confirme que son fils n’a pas de problème, ni avec le coach encore moins avec ses coéquipiers. «Moi, je suis en contact avec les dirigeants de la Fédération sénégalaise de football. Nous sommes tous des Sénégalais et on connait les réalités du pays. Chaque match, je suis au stade pour suivre les Lions. Ce n’est pas un problème. Keita doit être lucide et se concentrer sur son travail. (Elle sort une vidéo dans laquelle Keita danse avec Sabaly qui faisait son bizutage). Quelqu’un qui est comme ça a des problèmes ? (elle se répète). Non, il faut être sérieux», martèle-t-elle.
Keita Baldé, de son côté, n’est pas perturbé par ces rumeurs, selon sa mère. «Il m’a dit que c’est le quotidien des joueurs d’être parfois la cible des critiques : ‘’Aujourd’hui, c’est moi, mais demain, ce sera peut-être Sadio Mané, Cristiano Ronaldo ou Messi. Ce n’est pas un problème. Moi, je me concentre sur mon travail c’est tout’’».
Maïmouna Baldé se souvient du premier match de son fils avec le Sénégal et remercie les Sénégalais de supporter son fils. «Je ne peux pas le décrire. J’ai ressenti des émotions trop fortes. Il m’est impossible de le décrire. Voir son fils être acclamé et réclamé par tout un public, mais c’est fou. Je remercie les Sénégalais pour l’amour qu’ils portent pour mon fils», explique-t-elle.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *