Mame Mbaye Niang : Les dessous d’une démission, Abdou Mbow « J’ai discuté avec lui. Il m’a confié… » Macky convoque le…

Mame Mbaye Niang : Les dessous d’une démission

Étonnement général ! Voilà le sentiment le mieux partagé hier après l’annonce de la démission du ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang.

S’il invoque des «convenances personnelles», il apparait que le départ de l’intéressé est lié au scandale du Prodac, alors sous la tutelle du ministère de la Jeunesse qu’il dirigeait au moments des faits présumés. Ceux-ci ont été révélés par un rapport de l’Inspection générale des finances (Igf).

Selon L’Observateur, qui révèle «les véritables raisons» de sa démission, Mame Mbaye Niang s’est senti victime d’une «opération de destruction de son image», qui le présente comme un «acteur d’un système de prédation des ressources publiques».

Le désormais ex-ministre du Tourisme est d’autant plus excédé qu’il soupçonne des membres du gouvernement d’être l’«opération de destruction de son image».

Auteur: Seneweb

Démission Mame Mbaye Niang – Abdou Mbow: « J’ai discuté avec lui. Il m’a confié… »
La démission de Mame Mbaye Niang, à quelques encablures de la Présidentielle a causé un malaise profond au sein de la Mouvance présidentielle. Abdou Mbow était l’invité de Rfm matin de ce lundi 11 juin 2018. Le porte-parole adjoint de l’Apr est revenu sur la démission de Mame Mbaye Niang. Le parlementaire confie avoir discuté avec le ministre démissionnaire qui lui aurait donné les raisons de son départ du Gouvernement.

« Mame Mbaye Niang est quelqu’un de très utile pour l’Apr« , selon Abdou Mbow qui rappelle le combat que le désormais ex-ministre du Tourisme, lui, entre autres membres de l’Alliance pour la République (Apr), ont mené pour que Macky Sall accède à la magistrature suprême.

« C’est le président de la République qui nomme sur proposition du Premier ministre. Et comme vous le savez, lorsqu’un ministre démissionne, il le fait auprès du chef du Gouvernement…« , a rappelé Abdou Mbow qui estime que l’appréciation est du ressort du président qui doit accpeter ou décliner sa démission.

Toutefois, le porte-parole adjoint de l’Alliance pour la république (Apr) tient quand même à préciser que Mame Mbaye Niang est quelqu’un de « très véridique qui est très utile pour le président Macky Sall, pour l’Apr, pour la Coalition Bby mais aussi pour le Pays… »

« Ce n’est pas quelqu’un qu’on doit perdre et je pense qu’on ne l’a pas perdu…« , espère le vice-président de l’Assemblée nationale qui confie avoir rencontré Mame Mbaye Niang après sa démission « pour convenance personnelle…« .

Sur les raisons véritables de la démission de l’ancien ministre de la jeunesse, Abdou Mbow n’a pas voulu trop s’y aventurer, évoquant les mêmes raisons du ministre démissionnaire. « On s’est même vu. J’ai discuté avec lui et il m’a confié des choses et j’ai senti qu’il n’a pas changé dans sa conviction…« , révèle-t-il à nos confrères.

Il se susurre que le responsable de cette démission de Mame Mbaye Niang ne serait personne d’autre que le ministre des Finances. Et ce serait Amadou Ba qui serait à l’origine du rapport d’enquête sur le Prodac, incriminant l’ancien ministre de la Jeunesse.

« Toute personne impliquée dans un dossier pas encore tiré au clair doit mettre à l’aise le président. C’est ma conviction. Parce que, le président Macky Sall prône pour une gouvernance sobre et vertueuse. Et concernant cette affaire Amadou Bâ, je tiens à préciser que je ne suis pas dans le secret des Dieux pour connaitre le fond du problème. C’est hier (Ndlr: dimanche 10 juin 2018) que j’ai su qu’il a démissionné. Et je pense qu’aujourd’hui il édifiera l’opinion sur sa démission…« , renchérit Abdou Mbow.
senego

Macky convoque le Conseil des ministres ce lundi

Le Conseil des ministres se tient ce lundi. La réunion hebdomadaire du gouvernement, habituellement tenue le mercredi, a été avancé de deux jours par Macky Sall, qui est rentré hier soir du Canada.

Selon Le Soleil, qui donne l’information, «deux motifs impérieux sont à la base de la convocation de cette réunion exceptionnelle : examiner aux fins d’adoption deux projets de loi devant être soumis à l’Assemblée nationale».

Les textes en question sont, détaille le journal, les projets de loi portant Loi de finances rectificative (Lfr) et modification du Code électoral en vue de l’instauration du parrainage.

Le dernier projet a été retiré par le gouvernement en attendant de mener à bout les concertations avec les partis politiques sur le sujet.

Ce Conseil des ministres se tient au lendemain de la démission de Mame Mbaye Niang de la tête du ministère du Tourisme. Sa convocation est-elle liée à cet événement ou bien les motifs évoqués par Le Soleil sont-ils les seuls ?

On en saura plus peut-être dans quelques heures.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *