Décès de Fallou Sène – Les étudiants sénégalais de Mauritanie dénoncent

Aujourd’hui, le monde estudiantin a perdu un espoir dont sa connaissance a retenti dans les coulisses de la FSLH (Faculté des lettres et des Sciences Humaines). Un étudiant vient encore de chavirer par la faute de nos forces de désordres. Cette désordre de nos forces de l’ordre nous égrènes un à un; hier Balla Gaye, aujourd’hui Serigne Fallou Sène,  demain…?

Notre condamnation ne va pas laisser en rade les couches hiérarchiques de l’enseignement supérieur en particulier le gouvernement du Sénégal.

Depuis belle lurette, jusqu’à nos jours,  le problème de bourse est à l’origine des affrontements entre policiers et étudiants, dont le médecin après la mort est le gouvernement.  D’ailleurs,  la seule cause de cette émeute est l’Etat. Nous exigeons que lumière soit faite sur cette affaire et que les coupables soient punis sévèrement.

En ce qui nous concerne,  en tant que étudiants Sénégalais, nous ne sommes même pas reconnus par l’institution sénégalaise ici présente en Mauritanie. Oui, nous parlons bien sur de l’ambassadeur Mr Mamadou Tall et de son équipe.
Une, deux,  voire plusieurs demandes (de bourses, d’interventions, d’aides, d’audiences… ) ont été posées sur sa table qui restent toujours sans réponses,  même pas d’accusés de réception.

Ça reste une énigme pour nous de savoir pour qui son excellence a été transposée de chef de protocole à Ambassadeur. En tout cas, c’est pas pour les sénégalais de la diaspora Mauritanienne,en particulier les étudiants.
Nous interpellons le président de la République du Sénégal à être juge sur ce cas, car tout ce qu’on récoltera comme connaissance sera pour servir le Sénégal et non se servir du Sénégal.

L’Union des Étudiants du Sénégal en Mauritanie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *