Humilié au Palais: Youssou Touré craque « La Première Dame a fait montre de … » « Nous sommes totalement écartés des …

Youssou Touré – « La Première Dame a fait montre de courage … »

GFM – (Dakar) Le ministre-conseiller, Youssou Touré, est l’invité de votre émission « 13 MN pour convaincre ». Il revient dans cet entretien sur le dénouement de la crise scolaire, avec la signature d’un accord entre le Gouvernement et le G6 ( le groupe de syndicats les plus représentatifs de l’enseignement). La première Dame, Marième Faye Sall, a joué un rôle jugé crucial dans la recherche de solution à cette crise.

« Nous sommes totalement écartés des centres de décision… »
GFM – (Dakar) Le ministre-conseiller, dans cet entretien accordé à IGFM, se prononce sur les questions brûlantes de l’actualité politique nationale, notamment la démission de Moustapha Cissé Lô des instances de l’Alliance de la République (Apr), les sorties musclées du médiateur de la République, Alioune Badara Cissé, la nomination de Souleymane Ndéné Ndiaye au poste de Président du Conseil d’administration d’Air Sénégal, entre autres.

Il dit être en phase avec Moustapha Cissé Lô. Pour lui, les soldats de Macky Sall de la première heure sont tous écartés des centres de décision. « Il y a des centaines de Moustapha Cissé Lô dans le parti, qui vivent la même situation », dit-il.

En revanche, il dit ne pas partager les sorties du médiateur de la République, Alioune Badara Cissé.

Il soutient que des gens, dans les sphères du pouvoir, tentent de l’humilier. « Il y a un Monsieur à la présidence de la République, le gendarme Bop, qui m’a humilié en me retirant mes véhicules. J’ai piqué même une crise à cause de cette humiliation qui a failli m’emporter. C’est dur ce que je vis ».

Humilié au Palais – Youssou Touré craque

Le ministre-conseiller, Youssou Touré, est un homme meurtri, blessé dans sa chair par l’humiliation dont il dit avoir subi au Palais de la République. Dans cet extrait de l’entretien qu’il a accordé à IGFM ce vendredi, l’ancien président du Réseau des enseignants du Sénégal, a craqué en racontant la manière « virulente et violente » avec laquelle, on lui a retiré ses deux véhicules. Aujourd’hui, il dit être au bord de la « dépression ». A l’en croire, il avait piqué une crise qui a failli l’emporter…Entretien à suivre plus tard sur IGFM.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *