Wilane – Assemblée nationale: « Nio tay nélaw… »

« J’ai une requête à faire. ‘Nio tay nélaw’ (on a le droit de dormir) (Ndlr: à l’Assemblée nationale). A mon niveau quand j’ai envie de dormir, je le fais. Quand on ne dort pas on devient fou« , propos de Abdoulaye Wlane, ce mardi, venu participer au Séminaire de renforcement de capacité des nouveaux députés dont le thème: « Etre à la hauteur des attentes du peuple« .

Le député socialiste dit « comprendre » le fait que certains députés dorment à l’Assemblée nationale, lors des travaux. « On ne peut assister à des commissions, après avoir parcouru des kilomètres, et dire qu’on n’est pas fatigué« , selon Wilane qui dénonçait les conditions difficiles de travail des parlementaire qui viennent de certains coins reculés du Sénégal. Sur ce, il considère que les « gens sont assez durs avec les députés » et les critiques envers eux sont « parfois infondées« . « Les députés sont des êtres humains« , peste-t-il.

De son côté, Aymérou Gningue, lors de son speech, est revenu sur le discours tout nouveau député socialiste. Le président du Groupe parlementaire de Bby n’approuve pas cette déclaration de Wilane parce que, dit-il, « c’est vrai que les députés sont des êtres humains qui peuvent avoir sommeil comme tout le monde, mais, chaque chose en son lieu. Et quand on est à l’Assemblée nationale, on doit tout faire pour suivre les débats. L’Assemblée nationale n’est pas un dortoir« . A cet effet, il préconise aux « députés dormeur » de sortir de la salle pour « aller dormir ailleurs« , si toutefois sommeil arrivait à les dominer. « On est suivi par les Sénégalais« , rappelle-t-il.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *