UN malade mental assassiné à Tambacounda. je l’ai vu asséner des coups de coupe-coupe au cou et à la tête de la victime.

Un malade mentale a été décapité dans la région de Tambacounda. L’horrible scène s’est déroulée au niveau de la gare ferroviaire. Le vigile des lieux a relaté ce qui s’est passé.

« C’est au cours de ma ronde que j’ai aperçu un inconnu en tee-shirt blanc aux côtés du vieux. Voulant en savoir plus , je l’ai vu asséner des coups de coupe-coupe au cou et à la tête de la victime. Au moment où je hâtais le pas pour lui venir en aide, son bourreau a commencé à lui couper la tête. et quand il a constaté que je courais vers lui, il avait pris la poudre d’escampette, sans avoir fini sa sale besogne. Ensuite j’ai crié au voleur, mais hélas, le mal était déjà fait. Néanmoins je l’ai poursuivi, mais à un certain moment, il s’est arrêté et a brandi son arme. Il a finalement disparu dans la nature », rapporte le témoin des faits.

C’est la population riveraine qui est endeuillée. Le déficient mental, égorgé vers 2 heures du matin, porte le nom de Samba Sy. Il fréquentait ces lieux depuis belle lurette, parait-il.

iGFM – (Dakar) Hier, vers 3 heures du matin, un malade mental errant, âgé d’une soixantaine d’années, a été froidement assassiné à l’aide d’une machette au niveau de la gare ferroviaire de Tambacounda, par un individu non encore identifié selon un communiqué parvenu à IGFM.
Un acte barbare condamné par l’ensemble du peuple sénégalais, survenu à une semaine de la célébration de la Journée Mondiale de la Santé Mentale, prévue le mardi 10 octobre prochain et qui rappelle la série noire de tuerie de malades mentaux errants dont neuf d’entre eux en avaient été victimes en 2014 dans cette partie du pays. Aujourd’hui, malgré que la Justice de notre pays soit incapable d’arrêter ces malfaiteurs, jusqu’ici introuvables, l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) va déposer, cet après-midi, auprès du Procureur de la République près le Tribunal régional de Tambacounda, une plainte contre X pour mettre la main sur le coupable afin que justice soit faite, cette fois-ci.
Maintenant, pour la sécurité et le bien-être des malades mentaux errants que compte notre pays, Ansoumana DIONE et compagnie espèrent retrouver enfin leur Siège situé à Kaolack, avec le nouveau Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR qui s’est déjà engagé à les accompagner dans leur mission. Si tel est le cas, les malades mentaux errants de Tambacounda devront être pris en charge en priorité dans cette structure confisquée depuis 2013 et transformée à tort en un centre de formation avicole jusqu’ici non fonctionnel, par le Professeur Awa Marie Coll SECK.
IGFM

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *