AFFRONTEMENTS AU MARCHÉ OCASS à Touba, Les images choquantes d’un homme frappé par des policiers

Lacrymogènes et bagarres…Le marché Ocass à connu ce dimanche des échauffourées monstres qui ont opposé forces de l’ordre et commerçants. Une partie du mini -poste de la police a été incendiée. Trois personnes, dont une femme qui a reçu une balle au niveau du sein, ont été grièvement blessées et sont sous soins intensifs à l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba. Sur ces images l’ampleur des affrontements à quelques mètres de la grande mosquée. Serigne Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma, président de la commission culture et communication du Grand Magal vient d’envoyer des émissaires ( Serigne Abdou Lahad Saï Mbacké et Serigne Issakha Mbacké) auprès des blessés et s’est engagé à les prendre intégralement en charge.

Touba : La police aurait blessé par balle une dame dans des heurts

La cité religieuse de Touba est sous haute tension ce dimanche. Des échauffourées ont opposé les riverains du marché Ocass aux éléments du commissariat spécial de Touba.
Une commerçante aurait été blessée par balle réelle tirée par les policiers, selon les manifestants. Transportée à l’hôpital, elle est hors de danger.
Joint par téléphone par Seneweb, le commissaire de Touba n’a ni confirmé ni infirmé l’information. Néanmoins, il a indiqué que deux blessés ont été enregistrés.
À l’origine de cette affaire, un jeune garçon aurait été torturé par un vigile qui l’a accusé de vol. Un fait qui a fini par irriter les commerçants qui se sont révélés.
Nous y reviendrons.

Des échauffourées monstres ont opposé forces de l’ordre et commerçants ce dimanche au marché Ocass à Touba. À l’origine de cette affaire, un jeune garçon aurait été malmené par un vigile qui l’a accusé de vol. Un fait qui a fini par irriter les commerçants qui se sont révélés.

Une partie du mini-poste de la police a été incendiée, selon certaines images diffusées sur les réseaux sociaux. Une femme aurait reçu une balle. Trois personnes ont été grièvement blessées et suivent des soins intensifs à l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba. Nous y reviendrons…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *