SANS VICTOIRE DEPUIS QUATRE ANS : Papa Sow dos au mur contre Ama Baldé

Papa Sow n’a pas droit à l’erreur devant Ama Baldé. Le Puma de Fass, qui sort d’une défaite contre Lac 2, devra freiner le fils de Falaye Baldé pour redonner un élan à sa carrière.

Resté quatre ans sans victoire, ce combat contre Ama Baldé se présente comme un tournant décisif dans la carrière de Papa Sow. Le puma de Fass n’a plus goûté à la victoire depuis son succès retentissant devant Baye Mandione, en avril 2013. Après une année blanche, il a été terrassé par Lac de Guiers, en 2015. Son combat contre Ama Baldé s’avère donc être sa clé de voûte. Papa Sow devra mettre les bouchées doubles afin de remporter la victoire sur son adversaire, donné favori par les puristes. Un combat aussi important pour lui et pour l’écurie Fass, en perte de vitesse depuis quelques années. Il devra faire une belle performance, le 23 juillet, pour baliser le terrain à son chef d’écurie Gris Bordeaux, qui va affronter Balla Gaye 2 le 1er janvier 2018. «Le combat Ama Baldé-Papa Sow sera un grand duel. Même si Papa Sow reste un excellent lutteur, il n’a pas la jeunesse et il ne sera pas favori. Il est dos au mur et je me méfie toujours des lutteurs dos au mur et qui ne sont pas favoris. Il a du punch en frappe. La clé, pour lui, c’est de perturber Ama Baldé par la frappe. Il peut gagner par Ko. Pourquoi pas ? Ama Baldé, un lutteur très craint, cela augure un beau duel», avait analysé Fabrice Allouche. Papa Sow, qui est aux Etats-Unis depuis plus d’un mois, se défonce comme un fou. «Il a recruté un entraineur de renom pour sa préparation. D’après certains échos que j’ai eus, il cravache très dur», confiait Fabrice Allouche. Gris 2 a montré le chemin devant Pakala, dernièrement, le petit-frère d’Ouza devra lui emboîter le pas en juillet. «Que mon adversaire sache qu’il va avoir une défaite. Je suis meilleur que lui aussi bien en lutte qu’en bagarre. Je suis plus fort que lui sur tous les plans. Lui même le sait. Ama Baldé peut se préparer à changer de métier, parce qu’il va mordre la poussière. Il ne réussira pas son examen. En plus d’être commerçant de noix d’acajou, il sera aux champs que son père lui a légués. Il devra aussi s’investir dans le business du vin de palme qui est aussi très florissant. Il perdra et j’irai me frotter à Eumeu Sène», avait déclaré Papa Sow à son adversaire, lors de la signature de contrat.

Jotay.net

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *